70 millions de dollars – Le succès grandissant des exchanges décentralisés (DEX)

Les plateformes d’exchanges décentralisées (DEX) explosent. L’augmentation des volumes de transactions traités par ces structures atteint les 70 millions de dollars pour la semaine dernière. Un sommet qui en annonce d’autres. Mais une hausse qui reste toute relative.

C’est ce qu’affirme Dune Analytics sur son compte Twitter ce matin. La totalité des opérations effectuées sur des DEX la semaine dernière vient d’atteindre de nouveaux records. Une tendance qui semble se confirmer.

Dune Twitter DEX

Dune – Twitter

La plateforme KyberNetwork est en tête et cumule à elle seule 20 millions de dollars sur cette période. Uniswap arrive en seconde position avec un peu plus de 15 millions de dollars. Des chiffres très encourageants pour l’univers des DEX, mais qui restent une goutte d’eau dans l’univers des exchanges de cryptomonnaies, toutes catégories confondues.

Volume DEX

Une augmentation à mettre en perspective

Pour donner un ordre d’idée, il suffit de se tourner vers CoinMarketCap. Durant les sept derniers jours, Binance a enregistré un total de plus de 11,7 milliards de dollars de volume de transactions. Même la plateforme classée en 100e position de ce classement cumule un total de plus de 130 millions de dollars. Il faut bien sûr se méfier de ces chiffres qui peuvent être volontairement gonflés, mais la comparaison reste significative.

Ce qui fait la force des DEX ne réside pas dans leurs volumes, c’est indéniable. Leur succès grandissant repose sur d’autres critères qui font cruellement défaut aux plateformes centralisées. Lorsque Binance demande, sur son compte Twitter officiel, quels améliorations les utilisateurs voudraient voir apparaître en 2020, le sujet est aussitôt abordé. En question sa plateforme Binance DEX, qui n’a de décentralisée que le nom.

Binance – Twitter

Comment reconnaitre un DEX ?

Le terme “décentralisé” fait vendre dans le monde de la cryptomonnaie. À tel point que même les plateformes d’exchanges qui ne le sont pas offrent des formules qu’elles vendent comme telle. Mais il existe quelques pistes pour identifier les véritables DEX.

En premier lieu, l’indépendance que la plateforme doit avoir vis-à-vis de son créateur ou de l’équipe qui l’a développé. Cette notion peut paraître anecdotique, mais une structure réellement autonome ne peut pas l’être si elle est liée aux choix ou aux pressions que peut subir une personne.

Autre point important, les opérations qui doivent se dérouler en direct entre deux utilisateurs. La plateforme n’est qu’un outil et elle ne peut pas interférer dans ce processus. Le problème reste que cela demande énormément de capacités et que les DEX se retrouvent rapidement débordés lorsque le volume des transactions augmente. C’est très certainement le point faible de ces plateformes.

DEX exchanges

 

Ensuite, l’anonymat, qu’il s’agisse de celui des développeurs de la plateforme ou de ses utilisateurs. Il doit au moins être garanti dans le cadre de l’utilisation des services qu’elle propose, même si les cryptomonnaies en elles-mêmes ne sont pas une garantie d’anonymat lorsqu’on les utilise.

Enfin, le point central de ces plateformes réside dans la gestion des actifs échangés. Ce sont les utilisateurs qui stockent les cryptomonnaies et en assurent la sécurité. Cela évite une centralisation des fonds sur une plateforme qui peut être une cible unique pour des pirates informatiques malveillants.

Sur le papier, les plateformes décentralisées offrent un service qui correspond à l’esprit de la cryptosphère, entre anonymat et gestion en peer-to-peer. Mais dans les faits, elles nécessitent de pouvoir répondre à un volume plus important sans que cela nuise à leur bon fonctionnement. Et, bien plus que l’augmentation de leurs volumes de transactions, c’est sur ce point qu’elles vont devoir progresser.

➡️Suivre CryptoActu sur Telegram et sur Youtube

Commentaires

lectus Phasellus sem, libero. Aenean felis quis, felis neque.
50 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez