[VIDEO] Bitcoin à 90 000$ ? Analyse du dossier de la banque BayernLB

La banque allemande BayernLB nous propose une analyse où elle évoque un Bitcoin à 90 000$ et une comparaison entre or et Bitcoin, retour en détail sur ces éléments.

Qui a fait ce rapport ?

• BayernLB est une banque allemande basée à Munich
• 7ème plus grand groupe financier d’Allemagne : 7700 employés
• Créée en 1972 de la fusion de plusieurs banques historiques
• Le rédacteur de ce dossier est un analyste financier

Si la vidéo vous plaît, abonnez-vous sur Youtube

Ok, maintenant on parle de quoi ?

• Date : 27 septembre 2019, informations fraîches et actualisées
• « Megatrend Digitalisation » – Comparaison entre l’or et le Bitcoin

Qu’est-ce qu’on y apprend ?

• Les banques centrales proposent des taux négatifs : mauvaise santé générale du secteur financier mondial qui se doit de changer certaines choses.

Graphique de prix de l'or vs USD.

Graphique de prix de l’or vs USD.

• Début septembre, l’or a dépassé les 1550$. Considéré comme la plus ancienne valeur refuge, il n’est pas étonnant de voir son cours monter dans un contexte instable.

• Le dossier précise que le supply de l’or ne peut pas être augmenté facilement, au contraire des dollars qui peuvent être imprimés « à volonté » par la FED. Il n’y a qu’à voir les récents titres des journaux. Un supply limité = plus de valeur potentielle.

• On appelle l’or un actif de type « hardness » : « dur » car il est impossible d’être tenté d’augmenter son supply facilement si son prix augmente. Il est exempt du piège de « l’argent facile » au contraire de l’argent ou des dollars par exemple.

• HS : Le prix de l’or a augmenté en même temps que la valorisation du Bitcoin (dès début 2019).

• Comparaison à l’argent où l’augmentation de l’offre a eu des effets à court terme au début puis a complètement capoté et fait plonger le prix : « easy money trap » en 1980.

→ L’augmentation du prix de manière spéculative a été catalysée par les spéculateurs.
→ L’actif est devenu intéressant.
→ Augmentation de la production.
→ Baisse de prix violente car trop d’offre.

Graphique de prix de l'argent vs USD.

Graphique de prix de l’argent vs USD.

• Le stock-to-flow est utilisé comme un critère de qualité d’un actif. Le dossier se concentre sur ce concept. Pour le Bitcoin, le stock c’est le nombre de BTC en circulation et le flow c’est le nombre de nouveaux BTC créés. Cette approche stock-to-flow sert à définir à quel point un actif est « hard », « dur » (« hardness »)

• L’exemple du Palladium : le stock est plus faible (5% du supply de l’or), mais la dureté l’est également. Ce n’est pas que le stock qui compte, mais le rapport stock/production. La production annuelle correspond environ au stock initial de début d’année.

• Le BTC a un fonctionnement qui fait qu’il se rapproche de l’or. Dans le sens notamment du ratio stock-to-flow. Leur ratio sera similaire dès l’année 2020. Tout cela grâce au halving, donc au déclin brutal du nombre de Bitcoins créés (Rappel : Divisés par 2 tous les 4 ans).

• Par ailleurs :
→ Prix du BTC qui augmente.
→ Puissance de calcul qui augmente (avec plus de mineurs et de puissance de minage).
→Difficulté augmente également.

• C’est un avantage pour une monnaie de n’avoir que peu d’emplois. Au contraire de l’or (qui peut être utilisé dans la création de smartphones ou pour faire des bijoux), le Bitcoin n’a qu’un seul « use-case ». Il n’est par exemple pas dépendant de la demande en smartphones (au contraire de l’or).

• L’or est devenu un actif avec une plus grande « hardness » au fil du temps. L’exemple est pris avec la ruée vers l’or à la fin du XIXème siècle.

• L’or s’est érigé au rang de réserve de valeur grâce à son coût d’extraction et de production très élevé. Il a été la réserve de valeur mondiale pendant 30 ans, dans les années 1880.

• Le BTC a donc été designé pour être un actif extrêmement « dur » de par son consensus, et sa conceptualisation par Satoshi Nakamoto.

• En effet, après seulement 11 ans d’existence, il va devenir aussi « dur » (hard) que l’or (possible grâce au halving).

• Il y a une corrélation entre la valeur marchande du Bitcoin et le ratio stock-to-flow.

• D’après le graphique : Le prix du BTC augmente linéairement dans le même temps que le ratio stock-to-flow. Plus le Bitcoin devient « dur », plus son prix augmente.

Droite linéaire PRIX / STOCK-TO-FLOW.

Droite linéaire PRIX / STOCK-TO-FLOW.

• D’après le graphique, le Palladium, le Platinium, ou l’argent sont au-dessus de la ligne de régression. Leur prix est basé sur leur utilité. L’or au contraire se trouve proche de la ligne de régression car il est largement utilisé comme réserve de valeur.

• En mai 2020, le stock-to-flow du Bitcoin va largement grandir à la hausse, rendant l’actif encore plus « dur ». Son ratio stock-to-flow va passer de 25.8 à 53, alors que celui de l’or est à 58.

• Si l’on suit ce modèle, cela entraînerait le prix du Bitcoin à …. 90 000$. Cela voudrait dire que le halving n’ait pas encore été pricé, puisque selon le modèle, le prix du BTC devrait être à 7500$ contre 8300$ actuellement.

• En conclusion, le Bitcoin a été créé pour être un actif extrêmement « dur ». Il le sera encore plus pour le halving de 2024. Les modèles peuvent échouer. Le test de validation serait déjà le halving de mai 2020.

➡️Suivre CryptoActu sur Telegram 

Commentaires

nunc commodo eget leo. leo ipsum
30 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez