Plateformes d'échanges

BitPanda permet à la fintech française Lydia d’accéder aux cryptomonnaies

22 Nov 2021 - 09:00

Le retard du marché français dans le domaine des cryptomonnaies est souvent présenté comme un inconvénient pour ses utilisateurs. Une réalité bien différente pour de nombreux acteurs du secteur très motivé à s’implanter sur ces terres encore vierges de toute réelle concurrence. En particulier lorsque l’agrément PSAN obtenu avec douleur permet de le faire en bénéficiant de la bénédiction des autorités locales, comme dans le cas de BitPanda. Raison pour laquelle la plateforme européenne en pleine évolution annonce s’associer à l’application de paiement mobile française du nom de Lydia.

Il n’existe que très peu de plateformes et sociétés liées aux cryptomonnaies implantées en France avec l’accord de l’AMF. Cette Autorité des Marchés Financiers dont le rôle est de distribuer au compte-goutte les certifications dans le domaine, sous la forme du statut de prestataire de services sur actifs numériques (PSAN). Un sésame difficile à obtenir, même pour un géant comme Binance et son jeune fondateur milliardaire Changpeng Zhao prêt à signer un chèque de 100 millions de dollars pour venir y poser ses valises. Cela pour le plus grand bonheur des détenteurs actuels de cette autorisation face à un secteur dont la pauvreté actuelle ne peut que se développer plus.

Un marché français des cryptomonnaies au sein duquel la plateforme BitPanda enregistre un développement important depuis le début de cette année de bull market. Avec une valorisation (largement) supérieure au milliard de dollars dépassé depuis quelques mois déjà qui en fait la première licorne du secteur au niveau européen. Tout cela avec un nombre d’utilisateurs en hausse constante, face à un bullrun du Bitcoin dont le démarrage participe à une plus grande visibilité et adoption. Avec pour preuve, ce rapprochement opéré avec l’application de paiement Lydia 100% made in France.

BitPanda + Lydia = cryptomonnaies

L’adoption des cryptomonnaies passe sans aucun doute par une simplification de leur utilisation comme moyen de paiement. Mais également par la possibilité d’en acquérir sans avoir à créer des dizaines de nouveaux comptes sur de multiples exchanges différents pour y parvenir. Avec cette formalité aussi inquiétante que complexe de devoir ensuite les déclarer à des services des impôts, plus curieux que compétents dans le domaine, dès qu’ils se trouvent sur des plateformes situées hors de sa juridiction nationale. Raison pour laquelle BitPanda figure en bonne position pour les investisseurs français dont l’accès aux cryptomonnaies rime avec respect des normes et sérieux.

Plateformes d'échanges

Bitpanda lance une carte de débit Visa pour dépenser cryptos et or

Nathalie E. - 20 Jan 2021 - 18:56

La plateforme d’échange européenne Bitpanda lance une carte de débit [...]

Lire la suite >>

Un choix qui s’accompagne de nombreux développements internes pour cette plateforme qui permet de s’exposer aux cryptomonnaies, mais également aux actions et à certains métaux précieux comme l’or. Avec comme preuve de sa volonté d’expansion associée au respect des certifications locales, la récente embauche d’un cadre de la banque d’affaires JP Morgan le mois dernier pour prendre la tête de ses opérations. Ce qui vient de donner lieu à la mise en place d’un partenariat avec la société française du nom de Lydia, spécialisée dans les paiements mobiles et forte de 5,5 millions d’utilisateurs. Avec comme objectif de leur ouvrir les portes de l’investissement dans le domaine des cryptomonnaies.

« La France est un marché clé pour Bitpanda et c’est pourquoi nous ouvrons actuellement un bureau à Paris et construisons une équipe locale pour maîtriser la croissance du marché. (…) Cette collaboration (avec Lydia, ndrl) est pleinement alignée sur notre mission d’intégrer les actifs numériques dans le grand public et d’améliorer la connaissance des investissements en Europe et au-delà. » – Eric Demuth, Bitpanda

170 services crypto à portée de main

Une annonce dont la mise en place est déjà effective, puisque l’application de paiement mobile Lydia offre désormais l’accès direct à plus de 170 actifs numériques, des cryptomonnaies aux actions fractionnées et autres fonds négociés en bourse (ETF). Cela grâce à l’intégration des services de la plateforme BitPanda sur laquelle toutes les opérations de ce type seront réalisées. Et un PDG et co-fondateur de la fintech Lydia Cyril Chiche dont l’enthousiasme lui permet d’affirmer être « les premiers sur le marché français à proposer une offre aussi large d’actifs numériques. »

Cryptomonnaies

Paypal officialise le paiement en Bitcoin et cryptomonnaies sur son réseau

Hugh B. - 20 Nov 2021 - 09:00

Alors que le Bitcoin fait trembler ses investisseurs inexpérimentés, la [...]

Lire la suite >>

Une société Lydia fondée en 2013 avec à son catalogue des services d’investissement, de comptes courants et partagés, de prêts express, de virements bancaires instantanés et de paiements mobiles. Ce qui en fait une sorte de banque nouvelle génération dont la stratégie de développement semble s’orienter vers les cryptomonnaies. Tout cela vraisemblablement sur les traces de géants comme PayPal très affairés à faire de ce marché émergent une part importante de leurs systèmes de paiement. Mais avec un compte Twitter du projet Lydia dont la principale activité – pas très rassurante – consiste à mettre en avant les nombreux bugs et dysfonctionnements qui semblent affecter son réseau. Espérons que BitPanda et ses cryptomonnaies vont apporter un peu plus de stabilité à tout cela…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche