Régulation

BlockFi se positionne dans la course à un ETF BTC à terme

10 Oct 2021 - 17:06

Et de sept ! Depuis que le patron de la SEC, Gary Gensler, a délivré ses exigences pour qu’un produit Bitcoin négocié en bourse soit approuvé par l’instance de régulation qu’il dirige, les sociétés se sont précipitées pour déposer leur projet. Dernier en date, celui de la plateforme de prêt crypto BlockFi. Sa demande d’offre d’ETF n’investira que dans des contrats à terme BTC négociés sur le CME (Chicago Mercantile Exchange), la plateforme réglementée de produits dérivés d’envergure mondiale, conformément au voeu du gendarme boursier américain.

BlockFi s’inscrit sur la liste d’attente d’un ETF Bitcoin via des contrats à terme

La plate-forme de prêt crypto BlockFi, en dépit d’un contentieux réglementaire avec les autorités financières de plusieurs Etats américains, souhaite, selon un nouveau dossier déposé auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), proposer un fonds négocié en bourse (ETF) à terme sur bitcoin aux États-Unis. La société est la dernière à gagner la ligne de départ pour postuler à ce type de fonds si convoité. La raison est qu’il pourrait selon une rumeur insistante, se voir prochainement approuvé.

En effet, depuis que Gary Gensler a laissé entendre pour la première fois en août qu’un tel produit pourrait enfin recevoir le précieux sésame, plusieurs sociétés se sont positionnées. VanEck, ProShares, Valkyrie, Invesco, Galaxy Digital et Bitwise ont toutes lancé une demande pour un Bitcoin Futures ETF de ce type.

De fait, le dépôt de BlockFi a peu de probabilités de recevoir le feu vert de la SEC, les demandes étant étudiées dans l’ordre d’arrivée. Les experts en ETF tablent plutôt sur l’approbation de ProShares, Valkyrie, VanEck, Invesco ou Galaxy, tous déposés en premier. Ils envisagent même l’approbation simultanée de quatre d’entre elles. VanEck se distinguant d’ailleurs selon Coindesk, en ayant déjà souscrit une police d’assurance pour son ETF à terme un jour après la date limite de décision de la SEC, le 26 octobre.

Pourquoi l’approbation d’un ETF Bitcoin « aménagé » est -elle probable ?

D’ici la fin octobre, la SEC doit approuver, rejeter ou retarder un certain nombre de demandes d’ETF CME. Au risque de perdre sa crédibilité, elle ne peut pas ne pas autoriser un produit qu’elle a elle-même encouragé.

« Nous ne pouvons tout simplement pas voir Gensler et la SEC faire tout leur possible pour exprimer des commentaires positifs sur un ETF à terme Bitcoin (…) puis les nier tous moins d’un mois plus tard. »

James Seyffart, analyste chez Bloomberg sur Twitter

De plus, le fait que le régulateur américain ait demandé à VanEck et ProShares de retirer leurs dépôts de FNB (autre forme de produit négocié en bourse similaire à un ETF) sur Ethereum au cours de l’été, mais pas pour des produits similaires adossés à bitcoin est plutôt perçu comme un signal positif.

Un autre indice plaidant en faveur d’une adoption prochaine d’un ETF Bitcoin CME est la toute récente autorisation que la SEC américaine a accordée à un ETF composé d’entreprises exposées au bitcoin. En mettant sur le marché un produit qui n’implique qu’une exposition indirecte à la première cryptomonnaie, elle consolide son intention de légaliser un dérivé de dérivé plutôt qu’un ETF dit « au comptant », c’est à dire adossé au sous-jacent « physique » de l’actif. Celui-ci n’adviendra vraisemblablement que lorsque la SEC considèrera que la règlementation adoptée protège suffisamment l’investisseur.

En attendant, elle préfère privilégier des produits bitcoin sans bitcoins. Des produits boursiers qui se révèlent coûteux et moins liquides pour les parties impliquées (émetteurs et consommateurs) que des outils directement exposés au prix du bitcoin correspondant pourtant davantage à la demande. Mais dans ce domaine-là comme ailleurs, chaque juridiction balise le champ des possibles comme elle l’entend. Rappelons en effet qu’ailleurs, y compris en France, des ETFs Bitcoin existent déjà avec la bénédiction des régulateurs.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche