Régulation

Christine Lagarde : les cryptos ne valent rien mais hâtons-nous de les réglementer

21 Mai 2022 - 17:38

Bien dans son rôle de gardienne du temple, Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), a réitéré ses propos peu amènes à l’égard des cryptomonnaies lors d’une émission de la télévision néerlandaise qui sera diffusée dimanche.

Christine Lagarde : les cryptos ne valent rien, ne reposent sur rien mais hâtons-nous de réguler le néant

Nullement embarrassée par le fait de répéter ce qu’elle a déjà maintes fois déclaré (on se rappelle de son « funny business » de janvier) au sujet des cryptomonnaies, elle a entonné le même refrain destiné à les décrédibiliser.

J’ai toujours dit que les crypto-actifs sont des actifs hautement spéculatifs et très risqués. Ma très humble évaluation est que cela ne vaut rien. Ca ne repose sur rien, il n’y a pas d’actifs sous-jacents pour agir comme un ancrage de sécurité.

Christine Lagarde à l’émission « College Tour » citée in Bloomberg

Le moment est opportun alors que le marché des cryptos traverse une mauvaise passe (mais c’est vrai pour quasiment toutes les classes d’actifs) et qu’il vient de connaître un épisode aussi redouté que redoutable, le crash en plein vol du stablecoin UST.

Une séquence en or pour les responsables du système financier traditionnel qui peuvent d’autant plus brandir l’argument de la protection du consommateur dans leur croisade contre Bitcoin et consorts, tout en s’empêtrant dans de risibles contradictions. Pourquoi en effet s’embarrasser à réguler quelque chose qui ne vaut rien ? La subtilité du propos nous aura certainement échappé.

Je m’inquiète pour les gens qui n’ont aucune compréhension des risques, qui vont tout perdre et qui seront terriblement déçus. C’est pourquoi je pense que cela devrait être réglementé.

Christine Lagarde à l’émission « College Tour » citée in Bloomberg

Arme contre les crypto : dégainer l’euro numérique

Et une aubaine tout aussi profitable pour évoquer les supposés avantages d’un euro numérique qui pourrait voir le jour dans les toutes prochaines années.

Le jour où nous aurons la monnaie numérique de la banque centrale, n’importe quel euro numérique, je le garantirai. Donc, la banque centrale sera derrière tout cela. Je pense que c’est très différent de n’importe laquelle de ces choses.

Christine Lagarde à l’émission « College Tour » citée in Politico

Notons au passage le lexique pour le moins imprécis de Lagarde, révélateur d’une ignorance feinte ou réelle. Son vocabulaire fourre-tout tranche avec les propos plus avertis d’un Gary Gensler, patron de la SEC américaine, qui opère une distinction fondamentale entre Bitcoin et les altcoins ou avec ceux d’une Janet Yellen, secrétaire au Trésor américain, qui a beaucoup progressé sur le sujet. Et comme par hasard, la régulation crypto qui se prépare aux US semble favoriser l’équilibre plutôt que la condamnation.

Et réglementer rapidement

Bon, mais rien de bien nouveau sous le soleil des responsables européens qui se sont donné le mot pour sonner l’hallali face à un phénomène qui prend de l’ampleur au fur et à mesure des années.

Régulation

Paroles de banquier euro : les cryptos sont un schéma de Ponzi nourri de cupidité

Nathalie E. - 26 Apr 2022 - 16:58

L’Europe confirme son virage répressif à l’encontre de [...]

Lire la suite >>

Un phénomène manifestant la méfiance grandissante des populations vis à vis des monnaies fiduciaires. A titre d’exemple, en France, ce serait 8% des individus qui se serait déjà adonné aux joies risquées des cryptomonnaies. Un chiffre en constante augmentation qui a effectivement de quoi inquiéter les gardiens de l’ordre monétaire.

Mais comme les humeurs, les inquiétudes peuvent être régulées. Outre la création de monnaies numérique d’Etat qui exposeront les citoyens à une surveillance renforcée, il y a bien sûr la réglementation qui arrive à grands pas et sa tournure répressive, du moins en Europe avec le règlement MiCA et le projet sur les transferts de fonds. En l’état, il s’agit davantage d’étouffer l’écosystème européen que de l’accompagner vers le futur.

En attendant, la Banque centrale européenne s’occupe de notre présent. Lors de cette même émission, Christine Lagarde a évoqué la politique monétaire de l’Union européenne dans les prochains mois. La BCE s’apprêterait à relever les taux d’intérêt en juillet pour lutter contre l’inflation galopante dans la zone euro. La perspective d’une double peine pour les citoyens s’accélère : une épargne qui se volatilise et des revenus du travail qui ne permettront plus d’assurer le coût de la vie.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche