Cryptomonnaies – À quel point sont-elles éloignées de leurs plus hauts (ATH) ?

Après une année 2018 très difficile, la majorité des valorisations des cryptomonnaies ont repris des couleurs en 2019. Cependant, nous observons que certaines d’entre elles sont encore très éloignées de leurs plus hauts, aussi appelés ATH (All Time High). Ces derniers ayant été atteints pour la plupart entre décembre 2017 et janvier 2018. Analyse et explication.

I. État des lieux du Market Cap Global des cryptomonnaies

Evolution du Market Cap (capitalisation des cryptomonnaies) en dollars. Source : Trading View

Évolution du Market Cap (capitalisation des cryptomonnaies) en dollars en weekly. Source : Trading View

Il est intéressant d’observer que malgré des volumes en très fortes hausses depuis le passage à l’année 2019 (des données malheureusement pas toujours fiables), la capitalisation du marché est bien loin de sa valorisation atteinte en décembre 2017. À cette époque, le Market Cap global des cryptomonnaies était supérieur à 750 milliards de dollars contre à peine 250 milliards actuellement. Il est donc aujourd’hui trois fois moindre qu’à cette période. Mais tout n’est pas si noir. En effet, en décembre 2018, la capitalisation générale était au plus bas, toute proche des 100 milliards de dollars. Par conséquent, même si le chemin semble encore long, le marché nous a déjà prouvé sa capacité à rapidement croître aux cours des dernières années.

Dans tous les cas, il faudrait de nouveau multiplier en moyenne par trois les valeurs de l’ensemble des cryptodevises pour atteindre la taille de marché de décembre 2017. À titre de comparaison et même si les actifs sont très différents, la capitalisation de l’or est de l’ordre de 7,5 trillions de dollars (7 500 000 000 000), soit 10 fois supérieure à l’ATH de l’ensemble du marché des cryptomonnaies.

II. Le Bitcoin et certaines altcoins ont bien récupéré depuis leurs ATH, mais c’est loin d’être le cas pour chaque cryptomonnaie

Ce-dessous, une infographie de DataLight qui permet de se rendre compte visuellement de l’évolution des cryptomonnaies entre leurs ATL (All Time Low) et ATH (All Time High). Celle-ci date du 23 juillet 2019 mais reste globalement d’actualité, car nous étudions ici les mouvements des cryptodevises sur un horizon long terme.

À droite de l’image, il y a le pourcentage nécessaire pour qu’une crypto atteigne de nouveau son ATH. Par exemple, le Bitcoin requiert une augmentation de 81% pour retrouver de nouveau sa valorisation maximale de décembre 2017 (proche des 20 000$).

Alors que le marché avait des réactions homogènes en 2017 (voir 2018), on se rend compte qu’il est de plus en plus fréquent d’observer des cryptodevises s’émanciper de la tendance générale et même de l’influence du Bitcoin. On peut par exemple citer le Binance Coin (BNB) ou ChainLink (LINK) qui sont deux manifestations de ce phénomène. En effet, ce sont deux des rares cryptomonnaies avoisinant leurs ATH. La raison est simple, elles ont atteint leurs valeurs maximales en 2019. Ce principe de décorrélation est plutôt nouveau et caractéristique de l’année 2019. Si l’on compare ces données à une autre cryptomonnaie à forte capitalisation, proche du top 20, par exemple le NEM (XEM), le résultat est absolument opposé. En effet, voici le graphique des variations de prix du NEM depuis sa création :

Valorisation du NEM depuis son lancement en 2015, jusqu'à aujourd'hui.

Valorisation du NEM depuis son lancement en 2015, jusqu’à aujourd’hui.

Le NEM a atteint son ATH en janvier 2018 avec une valeur toute proche des 2$. Aujourd’hui, un jeton NEM s’échange contre seulement 0,06$. Ces chiffres donnent froid dans le dos et pour cause, il faudrait une augmentation de plus de 2600% au prix du NEM pour rallier son maximum atteint précédemment. Autant le préciser, cela sera très compliqué, à moins d’un bull run très puissant et massif de l’entièreté du marché. Donc, si vous possédiez des tokens BNB ou NEM en janvier 2018 que vous avez par la suite holdés, la valorisation de votre portefeuille pourrait être disparate d’un facteur 30 ou 40. C’est tout bonnement gigantesque.

Ce qu’il faut en conclure selon moi, c’est que la situation des cryptomonnaies est absolument différente de celle que l’on a pu connaître en 2017. Pour ceux qui étaient présents et suivaient l’évolution du marché, ils se souviendront que nous avions vécu la folie des ICO permettant à n’importe quel crypto-projet de pumper. Il y avait un aspect totalement aléatoire, n’importe quelle cryptomonnaie pouvait gagner 30% en quelques heures, sans aucune raison. Qui plus est, lorsque le mouvement général était haussier, il concernait absolument toutes les cryptomonnaies. Aujourd’hui, il semblerait que chaque crypto soit un peu moins corrélée au marché, ce qu’il fait qu’il est d’autant plus important de choisir avec précaution dans quoi vous investissez. Certaines font même “cavalier seul” comme le ChainLink. En effet, alors que d’un côté une cryptomonnaie peut être toute proche de son ATH, comme le LINK ou le BNB, une autre comme le NEM n’équivaut qu’à 3% de sa valorisation maximale. En tant qu’investisseur, il semble crucial de sélectionner des projets ayant le vent en poupe et de belles perspectives d’avenir.

Attention, il reste toujours une tendance globale du marché qui influence l’entièreté des cryptomonnaies. Celle-ci est loin de disparaître, et le BTC joue un rôle très important dans l’étalonnage de celle-ci. Par contre, ce que l’on observe c’est simplement que le Bitcoin et les cryptomonnaies entre elles sont moins corrélés qu’auparavant. Voir notre analyse à propos de l’évolution du marché en 2019.

Commentaires

id, Donec felis quis, sem, adipiscing lectus efficitur. ut luctus venenatis, dictum
38 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez