Qu’est-ce qu’Initiative Q ? Futur Bitcoin ou projet sans fond ?

Depuis quelques jours, on entend de plus en plus parler d’un projet nommé Initiative Q. Souvent considéré comme une arnaque, parfois comme ayant un fort potentiel, qu’en est-il réellement ? Retour un peu plus en détail sur ce projet qui agite internet.

Avant tout, Initiative Q en quelques mots, c’est quoi ?

Initiative Q est simplement une nouvelle monnaie digitale (l’équipe insiste sur le fait que ce n’est pas une cryptomonnaie). Celle-ci est distribuée gratuitement à ses “early adopters” via une simple inscription sur son site. Le projet a été créé il y a quelques mois et fait parler de lui car il utilise des techniques marketing agressives, et, pour le moins efficaces, sur les réseaux sociaux.

La firme est au coeur des discussions sur les différents forums et sites spécialisés car elle arbore d’énormes ambitions. En effet, la monnaie digitale Q ambitionne d’être utilisée à une échelle mondiale, rien que ça.

Quelle est l’origine d’IQ ?

Un certain Saar Wilf est le fondateur de la startup. C’est un serial entrepreneur israëlien expérimenté. Il a fondé de nombreuses startups, parfois avec succès, souvent rachetées par des géants du secteur. Actuellement, il est le leader de quatre projets.

Une de ses entreprises a même était acquise par Paypal. En effet, la multinationale créée par Elon Musk a déboursé 169 millions de dollars pour s’offrir Fraud Sciences. De quoi marketer, plus qu’efficacement, le nouveau projet de l’entrepreneur.

Saar se serait entouré de spécialistes en économie, en mathématiques ainsi qu’en sciences sociales pour lancer Initiative Q en Juin 2018.

L’incroyable envolée des recherches Google à partir du 22 Octobre

 

En seulement quatre mois, elle a réussi à se faire une place de choix en terme de nombre d’utilisateurs. En effet, le 30 Octobre, l’équipe d’Initiative Q arborait fièrement le nombre de 2 000 000 d’utilisateurs ayant rejoint la plateforme.

 

Comment ça marche ?

Pour s’inscrire, il vous faut un lien de parrainage d’un ami. Sans celui-ci, impossible de rejoindre la communauté. L’inscription est simple : Nom, Prénom et email. On ne vous demande aucune autre contrepartie si ce n’est ces informations.

Un exemple de lien de parrainage ici.

Une fois inscrit, il va vous être alloué un certain montant de Q correspondant à l’unité de la nouvelle “monnaie” créée. Cependant, en vous inscrivant, vous ne gagnez que 10% de cette somme, les 90% restants sont à débloquer.

Très vite, vous allez donc avoir la possibilité d’en gagner plus en remplissant certaines tâches. Exemple : parrainer 5 amis en 14 jours. –Notez l’importance de l’utilisation du timer pour pousser les adhérents à agir dans l’urgence.-

Le projet compte sur votre réseau pour obtenir de nouveaux utilisateurs. Le système de parrainage est donc plutôt classique et est celui utilisé par de grandes multinationales. Par exemple, Coinbase vous rémunère 10$ pour chaque ami qui rejoint la plateforme via un lien d’affiliation.

Ce n’est pas tout, plus vous rejoignez le projet tôt, plus c’est intéressant pour vous. Au lancement en Juin, vous pouviez bénéficier de plus de 140 000 Q au total. Si vous vous inscrivez aujourd’hui, vous ne pouvez jouir que d’un maximum de 25 000 Q. De plus, cette récompense continue de diminuer au fil du temps. C’est donc un système pyramidale où les premiers à entrer sont ceux qui gagnent le plus. -Et donc on vous incite à rejoindre le réseau le plus vite possible “au cas où”-

Q = $. C’est en tout cas la promesse de l’entreprise. De quoi attirer des individus à la recherche d’argent facile.En plus de promettre la parité avec le dollar, l’équipe prévoit une monnaie sans inflation, tout est beau dans le meilleur des mondes. Qui refuserait 25 000$ en fournissant simplement votre nom, prénom et adresse mail ?

Initiative Q propose d’être une forme de banque centrale privée et parallèle. Des promesses plus qu’ambitieuses aujourd’hui.

Aujourd’hui, il y a deux mille milliards d’unités disponibles. Cependant, ce nombre pourra évoluer car il n’est pas limité. Et c’est un comité spécial qui pourra décider de l’émission ou non de nouveaux Q. La monnaie est donc absolument centralisée, au contraire du Bitcoin.

IQ se compare aux cryptomonnaies

Intiative Q repose sur ce principe simple : La confiance est cruciale dans un système monétaire. La monnaie n’a de valeur que celle que l’on veut bien lui donner.

Pourquoi le Bitcoin vaut aujourd’hui plus de 6000$ ? Parce que des personnes sont prêtes à payer ce prix pour en posséder. L’offre et la demande arrivent à un équilibre.

Mais, contrairement au Bitcoin qui se dote d’un système décentralisé unique, ainsi que des évolutions technologiques fiables et innovantes, on ne peut pas en dire autant d’Initiative Q.

En effet, ses caractéristiques techniques semblent plus que légères. Le site internet reste bref et évasif sur le sujet. 

Initiative Q critique certains errements des cryptomonnaies. Par exemple l’instabilité des prix, la non-régulation ou encore la haute consommation électrique dû au minage.

Cependant, l’équipe s’appuie grandement sur la précédente hype des cryptos pour faire sa promotion. De nombreux investisseurs (crédules ? ou visionnaires ?) ont pour référentiel l’incroyable historique du Bitcoin avec en tête un prix ayant atteint des sommets en quelques années.

Une équipe gourmande ?

Voici les chiffres de la distribution des unités de monnaie : 80% aux nouveaux inscrits, 10% pour la team, 10% pour le service de comité. L’objectif est d’atteindre une valorisation de 2000 milliards. Le pouvoir décisionnel est très centralisé car seul le comité prend les décisions. De plus, le pouvoir financier de l’équipe ainsi que de ce fameux comité serait gargantuesque.

En effet, 10% de deux mille milliards de $ = 200 milliards de $. On dépasse notre ami Jeff Bezos, homme le plus riche de la planète et créateur d’Amazon aujourd’hui (112 milliards de $). On s’approche même des 215 milliards de $ de chiffre d’affaire d’Apple.

Que du vent ?

L’idée principale est de rassembler plusieurs millions d’utilisateurs. Par la suite, et avec le recrutement d’autres experts, l’équipe ambitionne de créer le meilleur outil de paiement existant.

Au fil de mes recherches, je me suis rendu compte qu’en réalité la hype existante autour du projet ne reposait pas sur grand chose. La raison en est simple. Les créateurs d’Initiative Q, eux-mêmes, ne savent absolument pas comment créer ce moyen de paiement révolutionnaire. En effet, ils comptent sur le recrutement futur d’experts.

“Le projet derrière Iniative Q est d’atteindre un nombre d’utilisateurs critique pour créer le meilleur moyen de paiement. Après avoir réuni ces millions d’utilisateurs, nous recruterons les meilleurs spécialistes en système de paiement, macroéconomie et technologie internet”.

Initiative Q se présente comme un moyen de paiement moderne qui utiliserait la meilleure technologie existante afin de devenir une monnaie. Mais comment arriver à ce résultat si les créateurs ne savent pas eux-mêmes comment y parvenir ? Le projet ne se résumerait qu’à la récupération de millions de datas ?

Conclusion

IQ se positionne comme une entreprise avec de nombreuses promesses et beaucoup à prouver. En seulement 15 minutes, vous pouvez explorer l’intégralité de leur site internet. Pas de white paper, pas de technique, pas de technologique, peu de détails. Tout cela semble très léger, et les accusations d’arnaques sont compréhensives.

On nous livre des ambitions ENORMISSIMES avec très peu de contenu et encore moins de concret, le projet semble même manquer de fond.

Certains diront que derrière le Bitcoin, il y avait au moins une technologie révolutionnaire. Et ils ont raison. Pour le moment, trop peu de concret. Pas de trace de modèle mathématique, ou d’analyse économique approfondie sur leur site internet.

Les seules certitudes aujourd’hui sont que l’équipe marketing d’IQ est très performante et qu’elle jouit d’un grand nombre d’utilisateurs. 

Cette base d’utilisateurs grandit a une vitesse incroyable et c’est bien ce point spécifique qui peut permettre à Q de proposer quelque chose d’intéressant. Les utilisateurs et la croyance qu’on ceux-ci d’un système peut faire qu’il fonctionne. Ne sait-on jamais, peut être que dans quelques années …

Pour le moment, pas de quoi s’extasier devant si peu, mais pas de raison de croire à un acte de fraude ou une escroquerie organisée. Le temps livrera son verdict, soyons patients.

A l’heure où de nombreux économistes prévoient une crise financière sans précédent, le nombre de projets désirant remplacer les monnaies fiduciaires se multiplient. Qui aurait cru il y a quelques décennies que des petits projets indépendants auraient pour incroyable ambition de remplacer la totalité du système monétaire mondial en place ?

L’un de ces nombreux projets, arrivera-t-il a éclore ? Nul doute qu’à terme, oui, quitte à savoir lequel, plus difficile à deviner.

Follow Us And get latest news

Pour nous suivre

En rapport avec votre lecture

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Advertisment ad adsense adlogger