Enjin lance JumpNet – Une plateforme dédiée aux NFT sans frais de transaction

 Enjin lance JumpNet – Une plateforme dédiée aux NFT sans frais de transaction

Le marché des jetons non fongibles (NFT) voit apparaître régulièrement de nouvelles plateformes dédiées à leur vente. Cela au sein d’un univers encore très fortement développé sur le réseau Ethereum. Mais d’autres alternatives voient le jour pour permettre de rendre les choses plus rapides et surtout moins coûteuses. Un objectif qui est à l’origine de la récente ouverture de la plateforme JumpNet du projet Enjin (ENJ). Le tout à destination des objets numériques de gaming, mais pas uniquement…

La récente chute du prix des cryptomonnaies n’a pas épargné le marché des jetons NFT. Cela même si certaines études affirment qu’il va se relever de cette crise sans trop de séquelles. Un constat qui s’accompagne du fait que ce domaine des objets de collection numérique connaît un engouement sans précédent depuis quelques mois. Ce qui a vu entrer en masse dans cette euphorie des acteurs de la musique, de la mode ou encore de l’art contemporain. Et plus historiquement les amateurs de gaming.

Un marché des jeux vidéo qui a depuis longtemps intégré cette économie réelle à ses mondes virtuels. Cela sous la forme d’armes et autres personnages qu’il est possible d’utiliser dans ces univers immatériels. Un domaine au sein duquel le projet Enjin (ENJ) figure parmi les leaders depuis quelques années maintenant.

Enjin Coin (ENJ) – Première cryptomonnaie de gaming acceptée au Japon

Raison pour laquelle son équipe de développement travaille depuis quelques mois à la mise en place d’une plateforme. Celle-ci tout spécialement dédiée à la création, la vente et l’échange de ces jetons non fongibles. Mais avec comme objectif de fournir ces services sans y appliquer aucune sorte de frais.

Ouverture de la plateforme JumpNet

La plateforme JumpNet existe dans les faits depuis maintenant plus de deux mois. Mais même accessible, elle ne permettait pas jusque là d’effectuer des opérations. Tout simplement car il s’agissait d’une version de test uniquement accessible à un public ciblé. Ainsi qu’à ses nombreux partenaires venus y créer leurs NFT pour le jour de sa grande ouverture. Cette dernière ne devant intervenir qu’une fois un audit approfondi réalisé et validé par une entité extérieure.

Et il semble que ce soit chose faite. Car hier en fin de journée, l’ouverture officielle de cette plateforme a été annoncée sur le compte Twitter du projet Enjin.

« Aujourd’hui JumpNet devient accessible pour le grand public ! Chaque individu et entreprise peut désormais envoyer, échanger, créer et distribuer gratuitement des ENJ et des jetons NFT ERC-1155. » – Enjin

Un lancement très attendu par une communauté de fans avertis. Et une place de marché qui ne compte encore que peu de projets. Moins d’une centaine dont certains sont signalés comme en lien à la structure Enjin et d’autres comme provenant de partenaires vérifiés. Le tout avec les classiques personnages pixelisés et des objets en relation à la plateforme Binance ou à des jeux vidéo connus.

Le plus cher à l’heure actuelle est un sweat shirt Binance tiré en exemplaire unique. Ce dernier réalisé en partenariat avec l’exchange et édité « en tant que NFT de mode numérique à tirage limité pouvant être portés dans 3 jeux. » Le tout pour la bagatelle de 30 000 JENJ (48 600$) au moment de la rédaction de cet article.

Binance ambitionne de lancer la plateforme NFT la plus performante du marché

Comment utiliser la plateforme JumpNet

Car les prix de vente sur cette plateforme sont indiqués dans la cryptomonnaie JENJ. Ce qui nécessite de créer un compte et d’utiliser un Enjin wallet pour intégrer cet univers. Le plus simple étant de réaliser cette opération sur un smartphone. Car l’achat de ces jetons NFT se fait ensuite en scannant un QR code directement depuis ce portefeuille. Une procédure qui prend quelques minutes tout au plus. Et qui permet ensuite de générer des JENJ à partir de ses ENJ déjà détenus. Le tout agrémenté de frais en ETH puisque l’ENJ est un jeton ERC20.

Une opération qui permet de faire migrer ces cryptomonnaies sur le réseau JumpNet. Condition sine qua non pour pouvoir bénéficier de l’option sans frais qu’offre ensuite cette plateforme. Cela avec un retour possible en ENJ qui quant à lui ne nécessite pas de frais de transaction, puisqu’il est effectué depuis le réseau JumpNet. Celui-ci permettant de réaliser des opérations sur le réseau Ethereum sans avoir à souffrir des frais qui y sont actuellement appliqués.

« JumpNet est une version privée de la blockchain Ethereum avec une méthode de consensus de preuve d’autorité (PoA). Ce qui permet des transactions en chaîne instantanées, sécurisées et sans frais de gas. (…) Une nouvelle approche multi-chaînes qui offrira une décentralisation robuste via Efinity et Ethereum. Cela tout en utilisant JumpNet pour fournir une expérience utilisateur de pointe avec des transactions toujours gratuites et instantanées. » – Enjin

Tout cela en attendant le prochain déploiement de la parachain Efinity (EFI) qui doit être mise en place sur le réseau Polkadot (DOT). Et dont l’objectif affiché est de « prendre en charge les jetons de n’importe quels réseaux ou blockchains, à la fois existants et à venir. » Cela dans le but de développer un véritable écosystème Enjin autour des jetons non fongibles (NFT) et de « créer une économie numérique mondiale vraiment gratuite. »

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,688