Cryptomonnaies

L’intégration de la cryptomonnaie MOB à la messagerie Signal pose problème

14 Avr 2021 - 15:00

Développer ou intégrer une cryptomonnaie à une messagerie ou un réseau social est une activité aussi prometteuse que risquée. Cela car elle pourrait permettre à ses nombreux utilisateurs d’effectuer des paiements en direct. Et du coup de développer un commerce interne à chacun de ces écosystèmes sans avoir à passer par la case monnaie FIAT. Une réalité théorique qui se heurte néanmoins à une farouche opposition de la part des instances de régulation. Et dont la mise en place n’a rien de simple. Ce que pourra sans aucun doute confirmer la messagerie Signal. 

Tout cela a commencé avec le célèbre mais dorénavant aseptisé Libra du géant Facebook. Le tout porté par un lancement retentissant en forme de crash test. Et dont l’atterrissage forcé a donné naissance à ce truc étrange et difficile à cerner qu’est le Diem. Un je-ne-sais-quoi qui tente de se plier pour rentrer dans les cases de régulateurs qui ne veulent de toute façon pas le voir sortir. Et un avertissement très clair qui en a planté la tête sur une pic à l’attention de tous les amateurs de ce genre développement. 

D’autres projets du genre ne possédaient pas l’option pliage du Libra/Diem. Comme le GRAM de la messagerie Telegram qui s’est pris un KO définitif et brutal de la part de la SEC en mai de l’année dernière. Cela pour figurer comme première véritable victime de cette guerre de tranchées monétaire. Une situation complexe qui ne semble pourtant pas effrayer la messagerie Signal. Cette dernière en train de tester l’intégration de la cryptomonnaie MobileCoin (MOB) à son réseau. Et tout ne se passe pas comme prévu. 

Une intégration controversée

La mise en place de cette version de test est effective depuis seulement quelques semaines. Et elle ne concerne pour le moment que les utilisateurs qui se trouvent sur le territoire du Royaume-Uni. Son but : tester une fonctionnalité de transfert de fonds anonyme par le biais de la cryptomonnaie MobileCoin (MOB). Une inconnue au bataillon qui a fait son apparition – très à propos – à la toute fin de l’année 2020. Et qui a réussi à remporter ce marché devant des offres historiques dans le domaine de l’anonymat comme Monero (XMR) ou Zcash (ZEC).

L'intégration du MobileCoin à la messagerie Signal se heurte aux utilisateurs
Cours MobileCoin – MOB

Un fait qui n’a pas manqué d’éveiller quelques soupçons sur ce choix étrange. Et que certains documents sont venus confirmer sans pour autant être validés par l’actuel parton de Signal. Des éléments qui mettent néanmoins en relation le fondateur de la messagerie Moxie Marlinspike avec la structure en charge du développement de cette cryptomonnaie. Et cela à un poste qui n’a rien d’anecdotique puisqu’il en aurait été le directeur technique attitré. Et non pas un simple conseiller comme cela avait été avancé.

Ce qui pose au moins deux problèmes de taille. Le premier est le lien entre ces deux entités censées être distinctes et indépendantes. Et le second est le fait que le cours de la cryptomonnaie MOB a mystérieusement explosé seulement quelques jours avant l’annonce de son intégration officielle à la messagerie Signal. Cela alors qu’elle n’était listée nulle part et encore totalement inconnue. Coïncidence ?

Des utilisateurs mécontents

Un premier point problématique qui en a semble-t-il entraîné d’autres. Car le cours de la cryptomonnaie MOB est passé en l’espace d’un peu plus d’une semaine de 7,50$ à plus de 75$. Ce qui a été à l’origine d’une très (trop) forte volatilité de son cours. Et du mécontentement de ses premiers utilisateurs qui s’étonnent de ne pas pouvoir en connaître la capitalisation actuelle. Cela avec des volumes qui dépassent pourtant les 20 millions de dollars journaliers sur la plateforme FTX qui en est la principale place de marché.

mini-ftx-coinbase

Mais le principal point de mécontentement est ailleurs. Et il concerne les frais très élevés que prélève la cryptomonnaie MobileCoin lors de chaque opération effectuée. Un montant de 0,60$ qui semble exorbitant compte tenu du rôle de micro-paiement que cette fonctionnalité est censée remplir. Ce que le responsable de la communication de la messagerie Signal s’amuse à présenter comme « assez élevé pour payer votre ami pour une part de pizza. »

Il semble donc que ce lancement rencontre de multiples problèmes. Cela tout autant du point de vue de sa mise en place technique que de sa gestion interne plus qu’opaque. Ce qui ne veut pas dire que ce projet ne peut pas évoluer dans le bon sens. Ce qu’affirment les membres de Signal qui restent confiants quand à son déploiement en cours. Il ne reste plus qu’à voir comment les instances de régulation vont accueillir cette cryptomonnaie de réseau social aux velléités anonymes. Un prochain épisode qui risque de ne pas manquer de rebondissements. 

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche