MetaMask – La création d’une cryptomonnaie n’est pas à exclure, mais…

 MetaMask – La création d’une cryptomonnaie n’est pas à exclure, mais…

Le portefeuille MetaMask est un incontournable de tous les amateurs de cryptomonnaies en relation à l’univers de la DeFi. Un leader incontesté qui ne cesse de se développer pour se rendre accessible sur un nombre toujours plus important de réseaux et d’utilisateurs. Ce qui en fait le sésame indispensable pour interagir avec les multiples dApps et protocoles décentralisés qui fleurissent chaque jour. Mais également le gardien de ces jetons qui ne sont pas pris en otage sur des plateformes centralisées pour pouvoir être échangées. Mais une inconnue reste pourtant jusqu’à présent sans réponse : y aura-t-il un jour une cryptomonnaie MetaMask ?

La DeFi a habitué ses utilisateurs à lier chaque projet de son écosystème à la cryptomonnaie qui lui est associée. Mais certains d’entre eux existent encore sans avoir cet outil à la disposition d’une communauté impatiente. Ce qui a récemment été l’occasion pour la plateforme NFT SuperRare de lancer son jeton RARE après plusieurs années d’existence. Et qui fait du portefeuille MetaMask l’un des grands absents de cette logique qui accompagne le développement de la grande majorité des projets dans le secteur. Mais pour combien de temps encore ?

Un wallet non-custodial qui compte pourtant plus de 5 millions d’utilisateurs actifs revendiqués. Et que tout le monde attendait avec une cryptomonnaie native lors de l’explosion que la DeFi a enregistrée l’année dernière. En particulier lorsque la plateforme Uniswap s’est mis en tête de réaliser son airdrop historique de jetons UNI au mois de septembre. Mais rien n’est arrivé. Et cette interrogation est depuis restée en suspens, tel un jeton de Damoclès au-dessus de la tête de son équipe de développement.

Ce n’est pas exclu, mais…

Et bien évidemment, ce sujet est inévitablement revenu sur la table lors du tout premier Community Call organisé il y a quelques jours par MetaMask. Un événement au cours duquel il a tout de même surtout été question du développement de son application. Mais qui n’a pas manqué d’obliger les membres de son équipe à préciser leur position vis-à-vis de cette cryptomonnaie que tout le monde attend. Une interrogation à laquelle le développeur en chef Erik Marks a répondu par sans vraiment y répondre. Cela en précisant que MetaMask est « absolument ouvert à l’idée de faire du projet la propriété de la communauté ». Mais… car il y a un (voir plusieurs) mais !

Utiliser Uniswap avec MetaMask

Car ce qu’a également précisé Erik Marks concerne ce qu’il présente comme un « cas d’utilisation convaincant ». Une condition sine qua non qui ferait de cette cryptomonnaie encore hypothétique autre chose qu’une simple usine à pump and dump et à profits. Et dont la mise en place devra être motivée par une utilité démontrée. Ainsi que des cas d’usage innovants ou au moins véritables. Cela tout en insistant sur le caractère risqué de ce type de lancements de jetons. Ces derniers pouvant « profiter à la communauté, car ils pumpent immédiatement ». Mais avec le risque de voir certains investisseurs se brûler les ailes. Une réalité qui selon Erik Marks nuirait fortement à la crédibilité de MetaMask. Tout particulièrement en cette période de contrôles réglementaires renforcés au sein de la DeFi.

Ce qui laisse donc planer un réel doute sur cette possible mise en place. Mais qui ne reste pourtant pas à exclure. Et qu’aucune affirmation de la part de MetaMask ne permet d’accompagner d’un airdrop effectif, dans le cas ou elle verrait effectivement le jour. Surtout si l’on considère que les préoccupations actuelles de son équipe se tournent vers le développement de bridges intégrés à son portefeuille. Cela afin de permettre de simplifier le passage de cryptomonnaies d’une blockchain à une autre.

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

1,727