L’appareil ASIC de mining Ethereum « Antminer E3 » officialisé

De nombreuses rumeurs faisaient état de l’arrivée imminente d’un composant ASIC pour extraire de l’ether. Ethereum avait été spécialement conçu pour ne pas être concerné par ces puces, mais BitMain a finalement trouvé une solution.

(À voir: Ethereum face au défi des puces ASIC)

Dans la foulée des informations présentées en mars, le fabricant chinois de matériel de minage cryptographique Bitmain a officiellement annoncé la sortie de l’Antminer E3, un circuit intégré spécifique (ASIC) conçu pour Ethereum et blockchains apparentées utilisant l’algorithme de minage « ETHash ».


Ces nouveaux extracteurs ASIC devraient alléger quelque peu la pression à laquelle le marché des processeurs graphiques est actuellement confronté, mais de nombreuses voix dans la cryptosphère craignent que cette mesure n’augmente considérablement la centralisation de la chaîne de blocs, comme le co-créateur de la chaîne de blocs Ethereum:

800$ pour 180 megahash: un ratio imbattable, mais pas forcément rentabilisable

Selon la fiche de la boutique Bitmain, le « Antminer E3 » est proposé pour environ 800 dollars et aura un hashrate de 180 Megahash avec l’algorithme ETHhash.

Un rapport puissance/prix forcément imbattable avec ces produits, qui a à première vue tout pour plaire aux mineurs. A titre de comparaison, une carte Nvidia 1080 coûte plus de 700 $ pour (seulement) 30 Mhash, auquel il faut ajouter les autres composants nécessaires à un ordinateur (RAM, carte mère, processeur, etc..).  Le Antminer E3 est donc 6 fois plus rentable que les composants actuellement utilisables.

Mais si le produit est plus intéressant que les autres choix à porté, le AntMiner n’est pas un investissement facilement rentabilisable pour autant: avec la chute des cours et à la difficulté actuelle du réseau, il faut environ 1 an pour amortir son coût. De plus, aucune expédition n’est prévue avant mi-juillet et la question d’un fork est sur la table, ce qui ajoute une nouvelle inconnue à l’équation.

Ethereum prévoit depuis des années de passer à un système de preuve d’enjeu (POS). Cela impliquerait qu’au lieu de mettre à disposition de la puissance de traitement informatique pour assurer la maintenance du réseau, les utilisateurs garderaient des ethers dans leur portefeuille pour assurer la sécurité du réseau à partir de la simple possession de ces actifs. Il en résulterait que les ASIC deviendraient inutiles.


D’après newsbtc, bitcoinist

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

Dans le même thème

Advertisment ad adsense adlogger