Cryptomonnaies

Monero (XMR) – Entre hard fork et opération de retrait massif des exchanges

20 Avr 2022 - 15:00

Le Monero (XMR) est sans aucun doute la cryptomonnaie la plus anonyme du marché. Une spécificité qui permet à ses détracteurs de la présenter comme le principal outil monétaire du dark web. En tout cas pour ceux qui ont pris le temps de comprendre que ce n’est définitivement pas la force du Bitcoin. Mais dans les faits, un moyen opérationnel développé au service de transferts de valeur pouvant échapper à toute surveillance. Avec, pour son huitième anniversaire, une campagne communautaire mise en place pour tester les avoirs en XMR des principaux exchanges. Et l’annonce d’un prochain hard fork d’envergure.

Cette année marque le huitième anniversaire de la mise en place du Monero (XMR). Une cryptomonnaie tout spécialement dédiée à l’anonymat de ses transactions. Ce qui lui vaut inévitablement de tomber sous le coup de cette culpabilité systématiquement reprochée à ceux qui souhaitent conserver un semblant de vie privée. Mais avec la force de frappe du leader de ce secteur, actuellement aux portes du top 30 du classement des cryptomonnaies par capitalisation de marché. Car il affiche tout de même une valeur de 4,7 milliards de dollars.

Cryptomonnaies

Gagner 625 000$ en cassant l'anonymat du Monero (XMR)

Hugh B. - 11 Sep 2020 - 17:00

Il y a deux points précis dans l’univers des cryptomonnaies qui mettent [...]

Lire la suite >>

Et, contre bannissements et interdictions, le Monero trace sa route dans un environnement très clairement hostile. Car face à lui se dresse une volonté de contrôle toujours plus forte du secteur des cryptomonnaies de la part des instances de régulation mondiales. Une situation certes menaçante, mais dans le même temps à l’origine de son succès toujours plus important. Car seul Big Brother est en mesure d’engendrer le fils rebelle qui permettra d’échapper à son contrôle paternaliste d’un autre âge. Et de toute évidence, cela reste l’objectif de la communauté Monero !

Monero – Un prochain hard fork d’envergure

Et la première actualité à propos du Monero concerne l’annonce d’un prochain hard fork. Une nouvelle direction communautaire imposée à sa blockchain qui devrait intervenir aux alentours du mois de juillet prochain. Car dans cet écosystème, le temps se compte en nombre de blocs. Et dans le cas présent cette échéance interviendra lorsque la montre du XMR indiquera le chiffre 2 668 888. Tout cela afin de garantir et de maintenir la sécurité de son réseau, au centre de la force de sa cryptomonnaie anonyme.

Dans les faits, cette prochaine version de la blockchain Monero tente une nouvelle fois de répondre à des inquiétudes historiques de sa communauté. Avec en premier lieu, un renforcement de sa capacité à résister à toute centralisation minière. Une volonté qui avait déjà provoqué une scission de son réseau il y a quatre ans. Mais néanmoins toujours d’actualité avec de récents avertissements émis à l’encontre d’un pool de minage qui capturait 44% de sa puissance de calcul (hashrate).

Cryptomonnaies

Monero (XMR) - HTC offre la possibilité de miner du XMR avec son smartphone

Hugh B. - 11 Apr 2020 - 17:00

Le concepteur de smartphones HTC confirme son inscription dans le domaine des [...]

Lire la suite >>

L’occasion également de mettre à jour certaines fonctionnalités inhérentes à sa capacité d’anonymisation. Comme par exemple le principe de signature « en anneau » (ring) dont la taille va être augmentée (de 11 à 16). Mais également de permettre la prise en charge de portefeuilles matériels (hardware) comme Trezor et Ledger. Et enfin, un passage à une version « bulletproof+ » de son modèle basé sur le zero knowledge (ZK).

Monero – Une campagne de retrait des exchanges

Dans le même temps, une opération d’envergure a été lancée à l’initiative de la communauté fédérée autour du projet Monero. Cela au sujet d’un retrait massif de toutes les cryptomonnaies XMR se trouvant actuellement sur des plateformes centralisées, comme Binance ou Kraken. La raison invoquée : une supposée manipulation de ces dernières à propos des fonds réellement détenus au sein de leurs bourses. Et cela tout particulièrement du fait qu’il est impossible d’en estimer la quantité réelle, du fait de l’opacité qui entoure sa blockchain.

« Le registre opaque de Monero a permis à un certain nombre d’exchanges de présenter de fausses réserves et de vendre des XMR qu’ils n’ont pas réellement. Cela en sachant que beaucoup trop d’entre nous ne les retireront jamais, et que personne ne peut voir sur la chaîne la preuve de leurs méfaits.

Reddit Monero

Et selon certaines sources publiées sur le compte Reddit officiel de Monero, les opérations se seraient déroulées sans encombre du côté de Kraken. Mais les choses ont visiblement été beaucoup plus compliquées du côté de Binance. L’exchange ayant rapidement rencontré des problèmes de « congestion » qui commencent à devenir la norme, et pas uniquement pour le Monero. Une situation dont se défend l’intéressée, affirmant à qui veut l’entendre que sa politique repose sur la « garantie d’un solde de la blockchain identique à celui de sa bourse. » Alors pourquoi empêcher régulièrement le retrait de certaines cryptomonnaies, comme cela a été le cas pour le AVAX durant plusieurs semaines ?

Monero (XMR)

Une situation que certains estiment être à l’origine de la hausse de plus de 11% enregistrée par la cryptomonnaie XMR sur les derniers jours. Cela du fait de la nécessité – certes supposée – imposée à certains exchanges impliqués dans cette campagne de devoir aller en acheter en douce. Le tout dans le but de faire correspondre leurs avoirs à cette hémorragie enclenchée par une demande massive de retraits. Mais encore une fois, l’anonymat mis en place par le réseau Monero ne permettra pas d’en avoir la confirmation. Et c’est finalement plutôt une bonne nouvelle.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche