Finance Décentralisée (DeFi)

Uniswap V3 – Partiellement « transpilée » sur le layer 2 StarkNet

10 Oct 2022 - 16:30

La plateforme Uniswap est emblématique, mais également endémique, de l’écosystème développé sur le réseau Ethereum. Une position centrale à l’origine de factures souvent douloureuses dans le domaine des frais de transaction. Avec certaines solutions apportées, afin de remédier à cette déconvenue récurrente dans le cadre de son utilisation. La dernière en date consistant à « transpiler » son code sur le layer 2 StarkNet. Une opération en cours qui souffre néanmoins de quelques complications.

La solution de seconde couche (layer 2) StarkNet appliquée à la blockchain Ethereum a le vent en poupe depuis quelques mois. Un réseau construit selon le principe « zero knowledge » présenté comme plus efficace que son homologue « Optimistic ». Et dont le développement en cours tente de proposer un écosystème complet à destination des amateurs d’Ethereum, sans l’option de torture liée aux frais de transaction qu’il impose.

Un développement qui voit apparaître de nouvelles techniques et terminologies en relation à cette mutation. L’une d’entre elles étant le « warping » de certains protocoles. Un processus à ne pas confondre avec le « wrapping » de cryptomonnaies permettant, par exemple, d’utiliser du Bitcoin sur le réseau Ethereum. Car, dans le cas présent, cela permet de reproduire la plateforme Uniswap sur StarkNet à l’aide de l’application Warp.

Uniswap – Transpilée sur le réseau StarkNet

Bienvenue à UniStark ! Voilà comment pourrait s’intituler cet article. Car c’est le nom officiel donné à la version de la plateforme Uniswap « transpilée » sur le réseau StarkNet. Une opération qui consiste à en lire le code source dans un langage de programmation (ici Solidity) et générer ensuite le code équivalent dans un autre langage (dans le cas présent Cairo). Tout cela réalisé à l’aide du plugin Warp, toujours en phase de développement par la société Nethermind. Un véritable exploit, selon son chef d’équipe Jorik Schellekens, compte tenu de la taille très importante de la base de code d’Uniswap.

« Nous sommes ravis d’annoncer que la prochaine grande étape du projet Warp a été franchie : nous avons transpilé et compilé avec succès Uniswap v3 ! (…) Beaucoup de travail a été fait pour compiler correctement un projet de cette taille, mais l’effort est payant hors réseau. Avec la maturation rapide de Warp, la barrière à l’entrée pour les grands et les petits projets visant à tester les capacités de StarkNet s’abaisse. »

Nethermind

Toutefois, ce processus semble tout de même connaître quelques difficultés. En effet, la traduction du langage Solidity vers Cairo ressemble visiblement à celle bien souvent proposée par Google Translate : encore approximative. Car selon les données du Gtihub de Warp, certaines fonctionnalités semblent rencontrer des problèmes au moment de leur exécution sur StarkNet. Ce qui pourrait nécessiter l’intervention de développeurs pour tenter de résoudre ces bugs. Sachant que dans certains cas il est déjà admis que certaines d’entre elles « ne seront probablement jamais prises en charge ». Car même la copie a ses limites…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche