L’application de paiement WhatsApp Pay suspendue par la Banque centrale du Brésil

 L’application de paiement WhatsApp Pay suspendue par la Banque centrale du Brésil

La société Facebook tente par tous les moyens de s’inscrire dans le paysage naissant des paiements numériques. Mais il semble que personne n’ait envie de lui faciliter la tâche dans le domaine. Elle vient d’essuyer un nouveau revers, cette fois au Brésil et en relation à son application WhatsApp.

Après des adhésions décisives à la nouvelle version du Libra qui ne permettent toujours pas d’en garantir le succès, la société Facebook a récemment annoncé le lancement d’une formule de paiement dédiée à l’application WhatsApp au Brésil. Il s’agit de son second plus gros marché avec plus de 120 millions d’utilisateurs. Cette offre a été mise en place au début du mois, mais elle n’est déjà plus active.

Nouvel échec pour Facebook 

Il s’agit d’un coup dur pour ce tout premier lancement de l’offre WhatsApp Pay. En cause, la Banque centrale brésilienne. Cette dernière vient de mettre un terme au récent déploiement de cette solution de paiement sur son territoire. Et ce qui devait être un laboratoire de test grandeur nature avant un lancement mondial se transforme en un nouvel échec pour Facebook

Cette décision est officiellement motivée par la volonté de la Banque centrale de « préserver un environnement concurrentiel adéquat. » Ce qui revient à dire que Facebook vient encore de faire de l’ombre aux systèmes financiers d’un pays. Ce dernier exigeant de pouvoir en évaluer l’impact et les risques potentiels sur l’économie locale. Car l’arrivée des BigTech dans cet univers très contrôle fait peur aux législateurs. 

Le fait est que la Banque centrale du pays est en train de développer une solution de paiement similaire du nom de PIX. Une offre numérique reposant sur la blockchain qui n’a pas besoin d’un mastodonte comme Facebook pour concurrent. Il serait donc question, aux termes des investigations de conformité, d‘intégrer le service de WhatsApp à cette formule

Une bonne manière de tenir Facebook en laisse tout en ne fermant pas la porte au développement de ses formules de paiement sur le territoire.

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,142