Finance Décentralisée (DeFi)

DeFi vs récompenses – Compound divisé face à l’arrêt possible du liquidity mining

22 Avr 2022 - 09:00

La Finance Décentralisée est une jeune économie numérique, sortie du code il y a tout juste quelques années. Mais à la tête d’un développement parabolique qui en a fait l’un des fleurons de l’écosystème des cryptomonnaies. Avec une base historique principalement construite – et soutenue tant bien que mal – sur la blockchain Ethereum. Le tout alimenté par un processus très incitatif du nom de liquidity mining à l’attention de ses « utilisateurs. » Mais ce principe de récompenses, très controversé dès sa mise en place en 2020, pose de nouveau un problème à la communauté du projet Compound (COMP).

La DeFi ne s’est pas faite en un jour, mais tout de même dans une certaine précipitation parfois chaotique. Cela si l’on compte en années crypto, décidément pas alignées sur le même calendrier que le monde réel. Car cette économie numérique décentralisée a véritablement fait son apparition sous les prémices de sa forme actuelle en 2019. Et ce n’est qu’une année plus tard que le principe de liquidity mining est venu en bouleverser la tokenomics à tout jamais. Cela en décidant de récompenser ses « utilisateurs » à l’aide de versements (rewards) en cryptomonnaies.

Une logique de développement aussi innovante que controversée, dès sa mise en place effective. Avec en tête de file de ce nouveau paradigme, le protocole Compound et sa cryptomonnaie COMP lancée à cet effet exclusif en juin 2020. Et comme effet presque immédiat, l’apparition d’une nouvelle espèce d’oiseaux migrateurs sous la forme des liquidity providers. Ces derniers au centre de ce qui va devenir le Yield Farming, une agriculture intensive du rendement. Et c’est à ce moment que tout bascule.

DeFi vs Liquidity mining – Du rêve à la réalité

Du point de vue des protocoles de la DeFi, l’intégration de cette logique de liquidity mining a sans aucun doute été une réussite. Car dès sa mise en place effective, la valeur totale bloquée (TVL) sur le réseau Ethereum a tout simplement explosé. Il suffit pour cela de prendre comme point de départ, le lancement de la cryptomonnaie COMP de Compound le 17 juin 2020. Car à cette époque, ce montant pointait fébrilement au-dessus du seuil symbolique des 1 milliard de dollars pour la toute première fois. Puis tout s’est accéléré. Et seulement 6 mois plus tard, cette valeur avait été multipliée par 10… puis par 100 au bout d’une année en YTD.

TVL DeFi – réseau Ethereum

L’une des raisons évidentes de ce succès : le versement de récompenses en cryptomonnaies pour les « utilisateurs » des protocoles concernés. Pourquoi ces guillemets sur le terme « utilisateurs » ? Tout simplement car aussi rapidement que le développement de cette TVL, une procédure de spéculation intensive d’un nouveau genre a vu le jour. Cela sous la forme de ce qui va être nommé le Yield Farming. Une agriculture de rendement qui consiste à planter ses cryptomonnaies pour en récolter les récompenses. Avec des offres de lancement aux rendements insensés, et – soyons honnêtes quelques instants – bien souvent absurdes et intenables.

Finance Décentralisée (DeFi)

Compound verse 80M$ par erreur et menace ses utilisateurs s'ils ne rendent pas les fonds

Hugh B. - 04 Oct 2021 - 11:03

L’univers de la DeFi a comme force et principale faiblesse d’être [...]

Lire la suite >>

Le problème est que ces cultivateurs de récompenses ne sont pas des « utilisateurs » à proprement parler. Car leur but est de se déplacer au grè des taux attractifs, sans réellement se soucier du projet ou du réseau concerné. Et de faire gonfler dans le même temps – et totalement artificiellement – une TVL directement corrélée au montant des gains que son protocole peut déverser à ses liquidity providers. Mais cette logique semble commencer à se heurter à ses limites. Avec un récent vote de la communauté du protocole Compound en forme de point d’interrogation.

Compound – Le liquidity mining en question

En effet, un récent vote communautaire vient de diviser la communauté du protocole historique Compound. Cela au sujet de l’arrêt possible du versement de ces récompenses sous la forme de cryptomonnaies COMP. Car, selon certains de ses membres à l’origine de cette proposition, il s’agissait d’une offre de lancement qui doit maintenant toucher à sa fin. Et cela afin de ne pas devenir – ou continuer à être – une simple source d’agriculture de rendement, avec comme unique objectif des « fins lucratives devenues très problématique. » Mais de toute évidence, la majorité des votes exprimés n’est pas de cet avis.

« L’objectif initial du programme de récompenses COMP était de distribuer le jeton à nos utilisateurs. Bien que ce soit un moyen efficace de lancer Compound et de récompenser les premiers utilisateurs, la pratique de l’agriculture COMP à des fins lucratives est devenue très problématique. Étant donné que la plupart des COMP distribués par le programme de récompenses actuel sont instantanément vendus, les utilisateurs existants et les détenteurs de jetons sont très mal servis. »

Proposition Compound

Ce vote communautaire vient donc de se solder par un rejet de cette proposition décidément très controversée. Avec deux camps très proches, si l’on considère que le « non » l’a emporté avec seulement un peu plus de 7000 COMP de différence. Car il s’agit dans le cas présent de l’un de ces « votes par pièce, » dont le pouvoir décisionnaire est lié à la quantité de cryptomonnaies détenues. Et, fait intéressant, le très important soutien apporté au « oui » par la société de capital-risque Andreessen Horowitz (a16z) n’aura pas suffi à faire pencher la balance. Même si ce dernier représentait plus de 50% du poids dans cette direction.

Compound – Le liquidity mining et après…

La principale raison de ce rejet a été motivée par la volonté de conserver une décentralisation effective et robuste du protocole Compound. Et il ne fait aucun doute que la présence de la structure a16z dans le camp adverse a dû exacerber cette tendance. Avec en tête de ce mouvement, le cofondateur et directeur de la technologie de Compound, Geoffrey Hayes. Ce dernier expliquant que « la décentralisation du protocole a été, et devrait continuer d’être l’objectif principal de la gouvernance. » Car dans le cas d’un arrêt du liquidity mining, il pense que le risque est de voir une concentration plus importante de la détention de cryptomonnaies COMP entre quelques mains.

Finance Décentralisée (DeFi)

Gouvernance vs DeFi - Les "politiciens de protocoles" prennent-ils le pouvoir ?

Hugh B. - 27 Aug 2021 - 10:29

La DeFi offre un environnement décentralisé censé en assurer [...]

Lire la suite >>

Néanmoins, Geoffrey Hayes ne s’oppose pas fermement à cette proposition. Il considère simplement que sa mise en place ne doit pas se faire dans l’urgence, afin de prendre le temps d’en évaluer les conséquences. Car il ne fait aucun doute que son impact aura de lourdes répercussions sur l’avenir de Compound. Avec cette simple réalité qui fait que lorsqu’on offre des cadeaux pour attirer ses « utilisateurs » il devient presque immédiatement impossible de revenir en arrière. Mais ce déversement de récompenses coute actuellement 60 millions de dollars par an au protocole.

Car dans les faits, poursuivre cette hémorragie programmée au-delà d’une certaine durée n’est pas viable. Ne serait-ce qu’au regard de la tokenomics sur laquelle repose la cryptomonnaie COMP, avec une rareté fixée à 10 millions d’unités à terme. Et une décentralisation sans grande valeur, si elle repose uniquement sur le fait d’acheter ses « utilisateurs » à coup de récompenses. Le problème étant de trouver un moyen de sortir de cette spirale, sans enclencher une migration massive de liquidity providers et autres agriculteurs de rendements. Avec en perspective un nouvel affrontement entre ceux qui pensent sur le long terme et ceux qui ne regardent que les récompenses à récolter la semaine prochaine…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche