Plateformes d'échanges

Deuxième vague de licenciements chez Gemini

20 Juil 2022 - 17:00

L’hiver crypto aura-t-il raison de Gemini ? Vivement touché par le bear market, le célèbre exchange basé à New York aux USA procède à une seconde vague de licenciements. Si le nombre exact d’employés licenciés n’est pas encore connu, une source anonyme et interne de l’entreprise estime qu’elle se sépare d’environ 7% de ses effectifs.

Pour mémoire, Gemini avait renvoyé 10% de ses salariés début juin. À cette époque, la bourse expliquait se concentrer sur les « produits essentiels de sa mission ». Ce qui impliquait de revoir la taille des équipes. En réalité, la société ne semble pas avoir pris la mesure des conséquences du marché baissier. C’est donc un manque d’anticipation patent qui mène à ces licenciements en cascade.

Quoiqu’il en soit, il apparaît que les 10% de salariés en moins n’ont pas considérablement amélioré la situation, à tel point qu’il est aujourd’hui décidé de se séparer de 7% supplémentaire. Ce qui équivaut – d’après des estimations non encore confirmées – à 68 salariés.

Plateformes d'échanges

Sam Bankman-Fried - Certains exchanges crypto seraient "déjà secrètement insolvables"

Hugh B. - 29 Jun 2022 - 09:00

La situation que traverse le marché des cryptomonnaies est pour le moins [...]

Lire la suite >>

Un plan de licenciement plus important qu’annoncé

La fuite vient d’un document interne relatif au « plan de réduction extrême des coûts ». Une mesure mise en œuvre à la suite de pertes que Gemini a dû encaisser du fait de la variation des cours. Pour surmonter ces difficultés, plusieurs solutions sont avancées. Dont notamment le fait de couper dans la masse salariale et de geler les embauches.

Licenciements crypto gemini

Surtout, il est possible que d’autres licenciements interviennent ultérieurement. Car si la situation financière ne se stabilise pas d’ici là, Gemini n’aura plus le choix. En effet, la stratégie mise en place prévoit de passer de 950 employés (sur le plan mondial) à 800. Autrement dit, nous sommes encore loin des 17% – au total – déjà annoncés. Cette information est confirmée par le document interne de Gemini.

D’autres acteurs que Gemini concernés

D’autres sociétés procèdent à des licenciements en raison des conditions actuelles de marché. C’est par exemple le cas de la plateforme de jetons non fongibles (NFTs) OpenSea, qui a viré 20% de son personnel il y a à peine une semaine.

Bear market crypto

Mais ce n’est pas tout, certaines grands noms comme Coinbase (avec une réduction de 18% de sa masse salariale actée début juin), Gemini, Crypto.com, Robinhood, BitPandaBlockFi, et Huobi sont aussi concernés. Concernant BlockFi, sa politique est différente puisque l’entreprise a demandé à ses salariés de les quitter volontairement et promet 10 semaines de congés payés ainsi que 10 semaines d’assurance maladie continue.

Pour le moment, une petite poignée d’acteurs – réunissant les plateformes Binance, Kraken ou encore FTX – n’a pas prévu de telles mesures, bien au contraire !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche