Cryptomonnaies

Elon Musk se paye Twitter – Bilan et perspectives de cette opération historique

26 Avr 2022 - 14:28

Les secteurs des nouvelles technologies et des cryptomonnaies s’associent pour saluer le rachat historique de Twitter par le fantasque Elon Musk. Un personnage emblématique et incontrôlable de l’économie actuelle, qui agace autant qu’il fascine. Mais une opération face à laquelle il est nécessaire de se poser certaines questions essentielles. Car il reste difficile de voir cette affaire comme autre chose qu’un caprice de milliardaire, doté de 44 milliards de dollars. Et surtout, il ne suffit pas de voir le Dogecoin enregistrer une hausse de plus de 30% pour en justifier d’un seul coup tous les aspects.

Cet article pourrait se résumer à une simple phrase : Elon Musk achète Twitter et le DOGE explose de plus de 30%. Mais il faut espérer que la réflexion des investisseurs dans le domaine des cryptomonnaies va un peu plus loin que cela. Car la hausse d’un shitcoin avéré, même populaire, n’est jamais le signe de quelque chose de véritablement positif. Même si cela résume finalement assez bien l’opération que vient de réaliser le tout nouvel homme le plus riche du monde.

Cryptomonnaies

L'affaire Dogecoin (DOGE) - Le fake Bitcoin d'Elon Musk en mode to the moooooon

Hugh B. - 08 Feb 2021 - 09:49

Le Dogecoin a une place à part dans l’univers des cryptomonnaies. Et [...]

Lire la suite >>

En effet, depuis hier Elon Musk est donc officiellement devenu le seul maître à bord du réseau social Twitter. Un changement de propriétaire aussi rapide qu’improbable il y a encore quelques semaines. Et une opération qui déclenche des réactions très différentes, sous les applaudissements mitigés de la foule. Alors, entre déclarations alléchantes du nouveau patron des lieux et conséquences problématiques possibles, que faut-il retenir de cette affaire ?

Elon Musk – Seul maître à bord de Twitter

Tout cela a débuté le 14 avril dernier, lorsque Elon Musk a annoncé sur Twitter vouloir racheter… Twitter. Une procédure initialement et presque immédiatement mal accueillie par son conseil d’administration, bien décidé à lui barrer la route. Mais personne (ou presque) ne dit non à Elon. Et sous la pression de le voir passer directement par la case actionnaires, son offre a finalement été approuvée hier à l’unanimité. Le tout pour un chèque de plus de 44 milliards de dollars, soit 54,20 $ par action. Mais dont la date effective de finalisation – prévue pour le courant de cette année – dépend encore de l’accord de ces fameux actionnaires. Ainsi que de l’obtention des « approbations réglementaires applicables » mentionnées dans le communiqué de presse.

Un achat historique à inscrire dans les annales du secteur des nouvelles technologies. Avec comme conséquence, « un accord définitif d’acquisition par une entité détenue à 100 % par Elon Musk. » Et un réseau social « repris à Wall Street » selon les termes de son fondateur Jack Dorsey, qui y voit une « première étape positive. » Car Twitter va devenir dans le même temps une société privée, c’est-à-dire sous le contrôle exclusif et unilatéral de son nouveau propriétaire. Et connaissant le phénomène, cela pourrait rapidement poser quelques problèmes.

Twitter – Entre centralisation et liberté d’expression

Raison pour laquelle les applaudissements de la scène crypto, censée prôner la décentralisation, résonnent comme une fausse note. Car il est difficile de faire pire en termes de quantité de pouvoir détenue dans les mains d’un seul homme. Le tout dans une version Web2 presque caricaturale. Et un fait que seul Jack Dorsey semble garder à l’esprit, tout en saluant dans le même temps cette transaction record. Ce dernier voyant en Elon Musk, « la solution singulière en laquelle (il a) confiance. » Mais peut-il réellement dire le contraire ?

« En principe, je ne pense pas que quiconque devrait posséder ou gérer Twitter. Il a pour vocation d’être un bien public au niveau du protocole, pas une entreprise. »

Jack Dorsey

Et pendant ce temps, Elon Musk vend sa vision très personnelle de ce que devrait devenir la prochaine version du réseau social Twitter. Avec des propositions tout à fait intéressantes, comme une chasse aux faux profils et aux bots qui pourrait faire du bien. Mais également une volonté de modifier son modèle de fonctionnement actuel, pour en faire une formule plus rentable. Car selon ce dernier, « Twitter a un énorme potentiel » qu’il s’engage à « concrétiser. » Seul… et comme bon lui semble.

Cryptomonnaies

Réseaux sociaux Web3 - La prochaine grande mutation du secteur crypto ?

Hugh B. - 20 Dec 2021 - 11:00

Envisager le secteur des cryptomonnaies comme un organisme abouti en cette fin [...]

Lire la suite >>

Et pour cela, son principal objectif est d’y appliquer une liberté d’expression totale qui fait déjà mal aux oreilles. Car, aussi louable soit cette volonté, elle devient très rapidement la porte ouverte à un véritable déversement de propos discriminatoires ou haineux. Avec un Elon Musk dont certains considèrent que le compte aurait déjà du être banni de Twitter depuis des mois. Et une vision qui n’a rien du meilleur avenir possible pour Twitter, déjà bien assez pollué par les haters.

Elon Musk + Twitter = cryptomonnaies ?

Enfin, cet achat de Twitter par Elon Musk semble donner une nouvelle fois des ailes au Dogecoin (DOGE). Cette cryptomonnaie avec laquelle il s’amuse depuis des mois, comme un enfant avec une fourmilière. En tapant dessus pour voir comment elles réagissent, sans se soucier des dégâts qu’il occasionne dans les rangs d’investisseurs trop empressés à le suivre dans ses délires. Car certains en sont déjà persuadés, le DOGE va faire son entrée sur Twitter. Et le pire dans cette histoire est que rien ne permet d’affirmer le contraire, vu l’absence de limites d’Elon Musk. Un autre problème évident de son contrôle exclusif et du pouvoir que va lui conférer ce réseau social.

Bitcoin

Elon Musk - Un couteau planté dans le dos du Bitcoin

Hugh B. - 13 May 2021 - 09:27

Alors que le marché des cryptomonnaies reprenait des couleurs verdoyantes, une [...]

Lire la suite >>

Il suffit de se rappeler de la véritable trahison qu’il a infligée au Bitcoin l’année dernière. Annonçant l’accepter comme moyen de paiement pour ses voitures Tesla, avant de se rétracter quelques semaines plus tard pour de soudaines raisons écologiques. Tout cela bien évidemment sur Twitter. Et alors même que l’entreprise détient plus de 40 000 BTC dans sa trésorerie (1,6 milliard de dollars). Ce qui nous amène au second fantasme des investisseurs dans le domaine : un prochain achat massif de Bitcoin pour agrémenter la trésorerie de Twitter. Et encore une fois, rien n’est impossible dans le domaine.

Elon Musk est donc le nouveau capitaine à la tête du bateau Twitter. Une opération historique qui n’a pas fini de faire réagir. Et un changement évident de paradigme qui laisse quelque peu dubitatif quant à la forme qu’il va prendre. Car le paramètre le plus inquiétant dans cette équation est bien l’omnipotence de son nouvel acquéreur. Une affaire à suivre…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche