Finance Décentralisée (DeFi)

Des investisseurs mécontents attaquent le protocole Yearn suite à l’affaire Eminence

12 Oct 2020 - 11:27

La DeFi n’est pas dans la meilleure des positions actuellement. Il y a quelques semaines il s’agissait encore d’une bulle spéculative à l’enthousiasme proche de l’hystérie. Mais cette réalité a laissé place à un retour de bâton sous la forme de violentes chutes de la plupart de ses jetons phares. Un mouvement en forme de gueule de bois pour les investisseurs. Ces derniers étant en train de passer en mode recherche de responsables. Et il faut croire que dans le domaine ce soit toujours les autres… 

Il semble que l’on puisse définir une règle simple dans le domaine des cryptomonnaies. Plus l’investissement est mauvais et moins l’investisseur en assume la responsabilité. Comme une sorte de vase communicant faisant de l’irresponsabilité de certains le terreau propice à leur sentiment d’irresponsabilisation. Ce qui donne par exemple des regroupements insolites de victimes de scams exigeant une taxation des transactions crypto pour leur venir en aide. 

Une réalité à laquelle ne va pas échapper la DeFi. En particulier dans la configuration actuelle qui la place dans une position de baisse généralisée. Une situation que certains aiment à comparer avec l’effondrement de la bulle des ICOs de 2018. Et qui va certainement éveiller les velléités revanchardes de ceux qui en ont été les principaux moteurs. Parfois à leurs dépens. 

Le protocole Yearn.finance dans la tourmente

Une réalité qui débute visiblement par le protocole Yearn.finance et son fondateur Andre Cronje. Cela au sujet de l’affaire du protocole Eminence (EMN) qui a secoué l’univers de la DeFi fin septembre. Une FOMO « construite » sur du vide en forme de point culminant de la folie DeFi. Le tout reposant sur un simple post publié sur Twitter par Andre Cronje. 

Le fait intéressant est que le résumé de cette aventure pourrait être gravé comme épitaphe de cette bulle DeFi : une hystérie spéculative ne reposant sur rien qui a permis de rassembler 15 millions de dollars en quelques heures. Le tout pour finir par subir un hack et perdre l’intégralité des fonds. Mais il semble que cela ne soit pas pour autant la fin de l’histoire

Quoi qu’il en soit, Andre Cronje a officiellement décidé de se retirer des réseaux sociaux pour échapper à cette cabale. Cela sous la forme d’une annonce quelque peut agressive :


Affaire Eminence (EMN) Andre Cronje

« Toujours là. Toujours en construction. Rien n’a changé. Quiconque dit le contraire peut aller se faire foutre. J’ai juste arrêté de tweeter et d’être sur les réseaux sociaux. » – Andre Cronje

Le groupe anonyme « EMN Investigation »

Un choix qui semble motivé par l’agressivité d’une partie de la communauté DeFi à son égard. Cela en partie sous la forme d’un groupement d’investisseurs. Structure anonyme en train de rassembler des fonds pour monter un dossier contre ceux qu’ils considèrent comme responsables dans cette affaire. Tout cela sous le nom d’EMN Investigation. Une campagne qui doit durer 30 jours et se terminer le 9 novembre prochain.

« En guise de remerciement pour votre don, nous prendrons un cliché à la fin de la campagne de financement participatif, et larguerons 50% de l’offre d’un fork de YFI aux donateurs. Les 50% restants seront parachutés aux victimes du scandale du REM. » – EMN Investigation

Il semble que même si Andre Cronje a très clairement déclaré que le projet était en phase de test, la communauté n’ait pas voulu entendre, ni attendre. Cela de peur de rater un nouveau YFI et son ATH au-dessus des 43 600$. Le tout alimenté par des membres de l’équipe en train d’arroser la plateforme Uniswap de jetons pour surfer sur cette envolée surréaliste


Il se trompe d'adresse pour envoyer des BNB

Une polémique qui réveille le vieux démon de la responsabilité dans le domaine des placements effectués dans l’univers des cryptomonnaies. Chacun pouvant trouver une réponse à l’image de son parcours. Mais personne n’ayant le pouvoir d’annuler leur caractère hautement risqué. En particulier lorsque ces derniers ne s’accompagnent d’aucune sorte de vérification ou de recherche préalables.

Le plus drôle serait que cet appel de fonds anonyme finisse par se solder par un exit scam dans les règles de l’art. À la manière DeFi, mais non sans un soupçon d’ironie.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche