L’effondrement actuel de la DeFi est-il comparable au crash des ICOs de 2018 ?

 L’effondrement actuel de la DeFi est-il comparable au crash des ICOs de 2018 ?

La Finance Décentralisée n’est pas au mieux de sa forme. Et les records qu’elle établit en ce moment sont de ceux dont on se passerait bien. La chute engagée pousse bon nombre d’analystes et d’investisseurs à y voir l’éclatement de la bulle spéculative qui s’en était emparée. Cela sur le modèle des ICOs qui n’est pas très rassurant dans le domaine et pour la suite des opérations. Alors, la DeFi est-elle en train de faire sa crise ? 

La hausse de la DeFi engagée depuis le début de l’année ne trompait personne sur sa tendance quelque peu artificielle. En particulier lorsque des « projets » aussi improbables que leurs noms alimentaires se sont emparés de ce qui était jusque là une affaire sérieuse. Le tout transformant une expérience économique décentralisée en un champ de bataille numérique dont seul le score importait.

Car lorsqu’on aborde le sujet de la DeFi, il est important de distinguer les protocoles historiques et l’agriculture industrielle des Yields Farmers. Une formule au rendement intensif qui porte bien son nom. Mais qui n’a rien du petit fermier bio accroché à ses outils manuels. Car sa volonté de rendement immédiat sans aucune forme de perspective à moyen ou long terme a peut-être eu raison de l’écosystème encore fragile de la jeune pousse DeFi. 

Le liquidity mining m’a tuer

Un dérapage dont le point de bascule a très clairement été la mise en place généralisée du principe de liquidity mining. Une sorte de super engrais dont l’épandage généralisé a été fait en dehors de toutes études préalables. Cela alors même que son utilisation dans le milieu des cryptomonnaies a toujours été entachée de polémiques proches des scams

Et ce qui devait arriver arriva. L’appât du gain a (encore une fois) effacé la beauté du projet. Et cette expérience de finance numérique décentralisée en train de changer le monde est devenue un parc de jeu pour des Yield Farmers immatures à peine sortis de World of Warcraft. Une réalité dont le point culminant peut être clairement identifié par un effacement progressif de la frontière entre protocole et scam

Et le marché de la DeFi a perdu tout contact avec la réalité. Cela malgré les avertissements répétés d’acteurs historiques de la cryptosphère en train d’assister au gonflement de cette bulle sans rien pouvoir y faire. Jusqu’à ce qu’elle éclate !

La DeFi en chute libre

L’effondrement actuel du marché de la DeFi est à l’image de sa hausse. Même s’il faut bien séparer la chute parfois dramatique du cours de certains de ses jetons et la valeur totale bloquée (TVL) dans son univers. Car cette dernière n’a pas encore la forme de cet effondrement annoncé. Cela même si une nette tendance à la baisse semble infléchir sa courbe. Mais ce n’est pas la première fois. Et ce mouvement enclenché nécessite une confirmation plus précise.

Valeur TVL de la DeFi

Cependant, les chiffres ne sont pas bons. Et certains des projets de cette DeFi en mode explosion sont en train de perdre parfois plus de 90% de leur valeur par rapport à leurs récents ATH. Il suffit de voir le SUSHI de la plateforme SushiSwap qui enregistre un -99,6% à 0,62$. Ou encore le jeton CRV de Curve qui n’est pas loin derrière avec un beau -99,1% à 0,49$

Vers un effondrement de type ICO ?

Une réalité qui ravive le spectre d’un scénario d’effondrement version Initial Coin Offering (ICO) de début 2018. Une blessure encore ouverte pour les victimes de cette descente aux enfers historique dont les conséquences se font encore sentir. Et qui avait déjà été abordée lors d’une interview de Konstantin Richter, PDG de la structure BlockDaemon début septembre. 

« Le recyclage de l’argent et de l’effet de levier créant des pompes folles apparemment sorties de nulle part rime certainement avec ce que nous avons vu en 2017. Il sera révélateur de voir au cours des prochains mois comment la DeFi apprendra des erreurs de 2017 et créera une écurie d’avenir pour la finance. » – Konstantin Richter, PDG Blockdaemon

Car sans tuer les projets qui les soutiennent, la chute de leurs cryptomonnaies peut aller chercher des plus bas abyssaux. En particulier au regard d’ATH parfois alimentés de façon totalement artificielle. Et c’est bien en cela que le risque de la reproduction de l’exemple des ICOs est à prendre en compte. 

Une sélection naturelle nécessaire ?

Une réalité qui n’épargne pas le jeton UNI de la plateforme Uniswap, même s’il n’enregistre qu’une baisse de 67%. Cela alors que son protocole poursuit sa hausse avec une TVL de 2,23 milliards de dollars actuellement. Une indication en forme de bonne nouvelle qui permet de penser que cette chute pourrait permettre de faire le ménage au sein de cet univers.

Ce qui représenterait l’occasion de mettre en évidence les projets les plus solides face à cette crise. Sans pour autant signifier la mort de la DeFi dans son ensemble. Même si la partie de spéculation intensive construite au-dessus pourrait s’en trouver fortement compromise. Ce qui n’est pas forcément la pire des nouvelles dans le cas présent.

Il suffit de constater comment cet univers de la finance 2.0 s’est relevé du jeudi noir de la mi-mars. Ou de quelle manière la DeFi a réussi à absorber les multiples attaques dont ses protocoles parfois trop expérimentaux ont été les victimes. Et qui n’ont même pas été à l’origine de son effondrement en cours. 

Le marché actuel des cryptomonnaies n’est pas celui des ICOs de 2017. Et il peut s’appuyer sur une maturité qui devrait lui être salutaire. Cela même si la perspective de tirer des leçons du passé ne fait pas vraiment partie des priorités de notre espèce, tous domaines confondus. 

Et cette baisse n’est probablement que le retour de bâton inévitable mais passager face à l’hystérie suscitée par la mise en place très (trop) rapide de la DeFi. Une sorte de correction nécessaire comme en connaissent tous les cours et qui permet de remettre les pendules à l’heure. Ce qui n’est pas forcément synonyme de la fin des festivités.

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,172