Plateformes d'échanges

Sam Bankman-Fried – Certains exchanges crypto seraient « déjà secrètement insolvables »

29 Juin 2022 - 09:00

La situation que traverse le marché des cryptomonnaies est pour le moins chaotique, même si elle avait tout de prévisible. Une affirmation plus simple à formuler une fois la baisse en grande partie consommée, selon les pronostiques les plus optimistes. Avec comme dégâts tout à la fois directs et collatéraux des structures de la CeFi en train de faire faillite à répétition. Et un effondrement du stablecoin UST en grande partie responsable de ce bain de sang numérique encore difficile à estimer. Mais une configuration de marché qui ne semble pas poser les mêmes problèmes à tout le monde. C’est en tout cas ce qu’explique le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried (SBF) dans une interview publiée hier sur le site de Forbes.

Les périodes de crise séparent généralement les investisseurs en deux camps distincts. Car il y a d’un côté ceux qui souffrent et perdent de l’argent, qu’il s’agisse de particuliers ou d’entreprises. Et de l’autre ceux qui en profitent pour se positionner avant un retour à la hausse que tout le monde espère. Avec comme exemple le plus marquant de la première catégorie, la plateforme de prêt centralisée Celsius en train de prendre un sérieux coup de chaud. Mais il se pourrait bien qu’elle ne soit pas la seule.

Une situation qui profite néanmoins aux investisseurs en possession des liquidités suffisantes pour se positionner sur ce marché en solde généralisée. Comme le fondateur de la plateforme FTX, Sam Bankman-Fried, bien décidé à étendre son empire – et son emprise – sur le tout jeune secteur des cryptomonnaies. Avec cette casquette de sauveteur affichée dans le cas de BlockFi, également en grandes difficultés. Cela au point de se demander s’il ne s’agit pas des prémices de la mise en place d’un nouveau modèle de GAFAM appliqué à cette économie numérique. Avec comme chef d’orchestre ce « capitaliste vautour intelligent » à la tête d’une fortune estimée à plus de 20 milliards de dollars.

Sam Bankman-Fried – Un « capitaliste vautour intelligent »

Le tout jeune Sam Bankman-Fried (30 ans) est devenu en l’espace de quelques années un acteur incontournable du secteur des cryptomonnaies. Ce dernier à la tête de la plateforme FTX, mais également de la structure Alameda aux pratiques parfois plus que discutables. Mais, selon ses déclarations à Forbes, un bilan qui reste rentable depuis 10 trimestres consécutifs. Alors que dans le même temps, le leader historique Coinbase affiche des pertes à hauteur de 432 millions de dollars pour le premier trimestre de cette année. Et un effondrement de plus de 90% de son action COIN depuis son niveau record (~340$) de novembre de l’année dernière.

Plateformes d'échanges

Coinbase - Action ou cryptomonnaie, même gueule de bois au réveil

Hugh B. - 12 May 2022 - 09:40

Le réveil est difficile dans le secteur des cryptomonnaies. Avec un [...]

Lire la suite >>

Une situation qui le place définitivement SBF en position de force sur un marché dont certains acteurs sont en train de capituler. Et l’occasion pour FTX de réaliser des opérations juteuses en effectuant des rachats à prix cassés. Car comme l’explique Sam Bankman-Fried : « nous sommes prêts à faire une mauvaise affaire, si c’est ce qu’il faut pour stabiliser les choses. » Et de toute évidence même si cela implique de ne pas revoir une partie des fonds impliqués. Car, comme l’explique Forbes, « selon des sources proches de Voyager, Alameda risque de perdre au moins 70 millions de dollars dans le cadre du crédit déjà accordé. »

Et tout cela passe par des acquisitions stratégiques, comme dans le cas de la place de marché japonaise Liquid. Ou des lignes de crédit estimées à 750 millions de dollars. Cela afin de prendre – au moins en partie – le contrôle de sociétés comme BlockFi ou Voyager Digital (si toutefois elles survivent). Mais également des rumeurs persistantes, toujours en attente de confirmation, au sujet d’un possible rachat de l’application Robinhood très populaire aux États-Unis. Et, dans le même temps, des vues sur certaines entreprises du secteur du minage de Bitcoin comme Marathon Digital Holdings et Riot Blockchain, également en difficultés.

SBF – Des exchanges « secrètement insolvables »

Mais Sam Bankman-Fried ne peut pas sauver (contrôler ?) tout le monde. Car selon lui certaines entreprises du secteur des cryptomonnaies sont en trop grande difficulté pour justifier tout type d’intervention. En effet, même les structures de capital risque comme Three Arrows Capital (3AC) sont en train de rendre l’âme. La plupart du temps suite à une exposition trop importante au stablecoin UST et à l’écosystème Terra. Ou à des produits dérivés et autres placements aux rendements improbables fixés en pleine période d’euphorie haussière : BlockFi et Celsius en tête !

Cryptomonnaies

Laisser échouer les plateformes crypto en péril plutôt que de les renflouer

Nathalie E. - 22 Jun 2022 - 12:58

Alors que le marché crypto traverse une période difficile, mais attendue, la [...]

Lire la suite >>

« Certaines entreprises sont fondamentalement trop loin. Et il n’est pas possible de les soutenir pour des raisons telles qu’un trou trop important dans le bilan, des problèmes de réglementation ou qu’il n’en reste plus beaucoup à sauver.« 

Sam Bankman-Fried

Et dans le domaine, Sam Bankman-Fried alerte, sans toutefois les nommer, sur la fragilité de certaines plateformes d’échange de cryptomonnaies de « troisième niveau. » Ces dernières « déjà secrètement insolvables » selon les propos du fondateur de FTX. Mais est-ce réellement un avertissement à l’attention des investisseurs ? Ou une tentative de les récupérer dans son giron en pleine crise de panique sur le marché des cryptomonnaies. Avec une quantité de Bitcoin au plus bas sur les exchanges centralisés. Et cette réalité à prendre bien plus au sérieux en période de crise : « pas tes clés privées, pas tes cryptomonnaies ! »

Enfin, Sam Bankman-Fried aborde le cas toujours délicat du stablecoin Tether (USDT). Le leader actuel, mais en très nette perte de vitesse, de ce secteur de la stabilité numérique privée. Et la crainte persistante de le voir également s’effondrer, en particulier du fait de l’opacité légendaire de ses fonds de garantie. Néanmoins, son modèle de fonctionnement hautement centralisé n’a rien à voir avec les versions algorithmiques actuellement très fragiles vis-à-vis de leur ancrage au dollar. Mais pas d’inquiétude à avoir, car Sam Bankman-Fried « pense que les opinions vraiment baissières sur Tether sont fausses. (…) Il n’y a pas de preuves pour les soutenir. »

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche