Comment le Bitcoin est devenu un refuge en Amérique du Sud ?

Il existe une théorie appelée l’hyperbitcoinization. Cette théorie explique que l'introduction répandue du Bitcoin est possible dans les pays en développement, où l'inflation est élevée : l'hyperinflation et la crise.

En règle générale, l'hyperinflation se produit lorsqu'un gouvernement a une mauvaise politique monétaire. C’est particulièrement visible dans des pays tels que l’Argentine, l’Inde et la Turquie.

L’année dernière, une grande partie du monde civilisé a pris conscience de l’existence du Bitcoin. Cela a conduit à une nouvelle tendance : le transfert de ses capitaux en cryptomonnaies dans les pays à économie pauvre. L'infographie montre des exemples de pays d'Amérique du Sud qui augmentent leurs investissements en cryptoactifs. Les données proviennent du service P2P LocalBitcoins.

Nous avons alors décidé d’examiner les raisons qui ont poussé la population de ces pays à transférer leurs actifs en Bitcoin.

Les volumes de trading sur LocalBitcoin dans les pays d'Amérique du Sud. Source : DataLight

Les volumes de trading sur LocalBitcoins dans les pays d'Amérique du Sud. Source : DataLight

Les crises alimentent elles l'intérêt pour les cryptomonnaies?

Argentine: forte inflation

L'Argentine est considéré comme l'un des pays d'Amérique du Sud des plus avancés. Avec le Brésil, il fait parti du G20. Cependant, au cours des 200 dernières années, l’économie de cette nation a connu 8 défaillances. Ainsi, en 1989, l'inflation était folle de 1000%. En 2018, les choses ne se sont pas mieux passées, le taux de change de la monnaie nationale (peso argentin) s'est effondré de 50% par rapport au dollar américain. Sans surprise, la population du pays a commencé à chercher des moyens de préserver ses capitaux. Cela s’observe au niveau du volume de transactions de cryptomonnaies, qui a été multiplié par plus de 2 en 2018 avec le service LocalBitcoins.

Venezuela: révolution

Les crises politiques ont également eu un effet profond sur les monnaies nationales. On peut voir cela avec l'exemple du Venezuela. Les actions qui s'y déroulent peuvent être qualifiées de révolution avec le président autoproclamé, ses partisans et ses opposants. Depuis qu'une lutte se développe entre ces partis, à partir de début 2018, l'inflation a déjà atteint un niveau incroyable avec 82 000%. Ce chiffre est le plus élevé sur la planète. C'est une situation extrêmement difficile pour la population du pays, qui n'avait déjà pas une économie très forte. Mais celle-ci a trouvé un moyen de s'en sortir. En seulement trois mois, le volume d'échanges sur le service P2P a augmenté dans des proportions telles que cela a permis de prendre la deuxième place de cet indicateur, juste derrière la Russie.

Nous étions déjà revenu plus précisément sur l'inflation incroyable du Vénézuela, l'utilisation du Bitcoin, la création du Petro il y a quelques semaines.

Pérou: instabilité politique

Le contraire se passe au Pérou. C'est maintenant le pays le plus stable, à en juger par son économie. Les exportations et le PIB sont en augmentation. Ils sont largement soutenus dans diverses évaluations et qualifiés d’économie la plus stable d’Amérique du Sud. Cependant, le problème est ailleurs. Depuis les années 2000, tous les présidents font l’objet d’une enquête en raison de soupçons de corruption et d’abus de pouvoir. Il y a là une crise politique.

Ce pays n’est pas très approprié pour la théorie de l’hyperbitcoinisation, mais il coïncide sur deux points : c’est un État en développement et en pleine crise, cette fois politique. Il est possible que cela affecte indirectement l’augmentation des volumes. Ainsi, le marché noir du Pérou est estimé à 70-80% du PIB, soit près de 100 milliards de dollars. À cet égard, rappelez-vous le début de la formation de Bitcoin, associé au Dark Net et à SilkRoad (le premier site Dark Net avec le commerce de Bitcoins). Il est possible qu'une partie du volume soit liée à une activité illégale, mais il ne s'agit là que d'une hypothèse.

Colombie: taux de criminalité élevé

Récemment, l’économie colombienne n’a pas subi de choc violent et pourrait difficilement contribuer à l’augmentation des volumes de transactions du Bitcoin. Mais, cela reste le plus grand fournisseur de drogues illicites dans le monde. Le volume total de l'économie souterraine en Colombie est d'environ 300 milliards de dollars, principalement concentré sur le trafic de drogue. Et avec l'avènement de Bitcoin, cela rend de telles transactions plus faciles et plus sûres. C’est à cela que la popularité croissante des cryptomonnaies dans le pays peut être attribuée, en particulier pour des activités criminelles.

Théorie confirmée

La théorie de l'hyperbitcoinisation est donc confirmée dans les pays d'Amérique du Sud. Selon les analystes de DataLight, ceux-ci estiment qu’il est nécessaire d’ajouter à cette théorie un élément appelé le haut niveau d’une économie souterraine dans un pays. C'est cette caractéristique qui unit ces pays. Les pays d'Amérique du Sud connaissent à la fois une instabilité économique et un taux de criminalité élevé. Ces facteurs poussent la population à choisir une meilleure alternative aux monnaies nationales. Et ces actifs se voient souvent transférés en cryptomonnaies.

 

CryptoActu se veut être un média particulièrement objectif et impartial dans ses propos. Les règles éditoriales que nous avons mises en place interdisent à l’équipe rédactionnelle de conseiller des mouvements et des positions de trading ou d’investissement.

Commentaires

69 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Advertisment ad adsense adlogger