Stablecoins et MNBC

Le stablecoin UST de Terra ravit la 3ème place au BUSD de Binance

19 Avr 2022 - 10:58

L’UST, le stablecoin algorithmique de la blockchain Terra (LUNA), a dépassé le BUSD de Binance pour accéder à la troisième marche du podium des cryptos stables. Une progression rapide en dépit d’un volume de transactions nettement inférieurs.

L’UST devient le troisième stablecoin du marché crypto

Le stablecoin de la blockchain Terra connaît un développement fulgurant. Il est devenu le troisième plus grand stablecoin par capitalisation boursière derrière l’USDT de Tether et l’USDC de Circle, supplantant le BUSD de Binance d’un cheveu. En effet, selon les données de CoinGecko, sa capitalisation s’élève à 17,62 milliards de dollars contre 17,35 milliards de dollars pour le BUSD. Une croissance portée par une forte poussée depuis la mi-novembre 2021 avec une progression de plus de 500%.

Capitalisation boursière de l’UST. Source : CoinGecko

Cependant, si l’UST devance aujourd’hui BUSD en termes de capitalisation, son volume de transactions reste bien inférieur. Ces dernières 24 heures, il a à peine négocié 850 millions de dollars d’échange contre plus de 4,3 milliards de dollars pour le stablecoin de Binance.

Un stablecoin fragile

Une discordance que ne manque pas de relever les sceptiques du stablecoin algorithmique, qui réalise son arrimage au dollar grâce à l’utilisation du jeton de l’écosystème, LUNA. Ainsi, au lieu de s’appuyer sur une réserve d’actifs pour maintenir son ancrage, à l’instar de l’USDT et de l’USDC, l’UST utilise un algorithme basé sur un contrat intelligent pour maintenir son prix à 1$ en « brûlant » (retrait définitif de la circulation) des LUNA afin de créer de nouveaux jetons UST.

Sans garantie par conception, ce type de stablecoin est, selon un document de recherche de l’Université de Calgary, « intrinsèquement fragiles », existant « dans un état de vulnérabilité perpétuelle ». De fait, pour répondre aux inquiétudes d’un « désancrage » potentiel, la Luna Foundation Guard dédiée au développement de l’écosystème Terra, a ajouté 1 milliard de dollars en bitcoins comme actif de réserve derrière le stablecoin ainsi que 100 millions de dollars de jetons AVAX pour préserver la parité de son stablecoin au dollar.

Les stablecoins à la croissance exponentielle font courir un risque systémique

L’autre préoccupation majeure repose sur le fait que la majorité de la demande d’UST provient d’Anchor, un protocole d’épargne décentralisé basé sur la blockchain Terra. Son succès tient à son offre de rendement élevé de 19,5% sur les dépôts de l’UST. Si ce rendement n’arrive pas à se maintenir, de nombreux détenteurs pourraient vouloir vendre rapidement leurs jetons, créant potentiellement une crise de liquidités sur le marché.

Une menace réelle mais qui n’est pas nouvelle dans la sphère des stablecoins. Le premier d’entre eux, l’USDT de Tether (avec une capitalisation actuelle de près de 83 milliards de dollars) fait peser ce risque depuis bien plus longtemps. En effet, le pionnier manifestant plus d’opacité que de transparence sur la nature de ses avoirs de réserve, continue d’inquiéter régulateurs et détenteurs. A tel point d’ailleurs qu’un fonds d’investissement américain, Fir Tree Capital Management, a misé sur sa banqueroute en dépit d’un dernier rapport d’audit plus favorable.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche