Valkyrie convoite le Grayscale Bitcoin Trust (GBTC)

Le gestionnaire d’actifs crypto Valkyrie Investments se présente comme le sauveur providentiel de la fiducie Bitcoin de Grayscale (GBTC). Vantant les mérites de sa propre fiducie BTC aux dimensions bien plus modestes, l’émetteur également du Valkyrie Balance Sheet Opportunities ETF, un produit d’investissement offrant une exposition indirecte à BTC qui a été effacé de la bourse Nasdaq le 31 octobre sur sa demande, propose de reprendre la gestion du GBTC qui ne cesse de côtoyer les abysses depuis deux ans.

02 janvier 2023 - 13:28

Temps de lecture : 3 minutes

Le Grayscale Bitcoin Trust est en fâcheuse posture. Voilà des mois qu’il pique du nez, et ce n’est pas seulement lié à la calamiteuse année 2022. Sa descente aux Enfers avait commencé bien avant. En fait, depuis son sommet en décembre 2020.

Bitcoin

Fin de règne pour le Grayscale Bitcoin Trust ?

Nathalie E. - 13 Mar 2021 - 14:56

Régnant en maître sur le marché Bitcoin de l’investissement [...]

Lire la suite >>

Battant des records de décote par rapport à la valeur de son actif sous-jacent, Grayscale ne parvient pas à relever la barre de son produit-phare et les derniers événements de l’année qui vient de s’éteindre, sont venus crucifier un peu plus le véhicule d’investissement institutionnel pionnier dans le Bitcoin.

Bitcoin

Grayscale, société soeur de Genesis, en fâcheuse posture ?

Nathalie E. - 21 Nov 2022 - 07:28

Grayscale, le pionnier de l’investissement institutionnel dans le [...]

Lire la suite >>

Valkyrie lorgne effrontément sur le GBTC

Une situation qui visiblement aiguise les appétits. Ainsi, dans une lettre publique, le directeur général de Valkyrie, Steven McClurg, propose de devenir le nouveau « sponsor et gestionnaire » du GBTC. Et la première étape de cette éventuelle prise de contrôle est vraisemblablement le lancement d’un fonds spéculatif, le Valkyrie Opportunistic Fund. Une initiative pour le moins opportuniste, qui cherche à capitaliser sur la « remise massive » entre la valeur liquidative (VNI) de GBTC et ses avoirs sous-jacents en bitcoins. A titre indicatif, au 30 décembre, elle s’établissait à -45,17%.

Nous comprenons que Grayscale a joué un rôle important dans le développement et la croissance de l’écosystème bitcoin avec le lancement de GBTC, et nous respectons l’équipe et le travail qu’ils ont accompli. Cependant, à la lumière des événements récents impliquant Grayscale et sa famille de sociétés affiliées, il est temps de changer. Valkyrie est la meilleure entreprise pour gérer GBTC afin de s’assurer que ses investisseurs sont traités équitablement.

Steven McClurg, cofondateur et directeur général de Valkyrie Investments, in Communiqué

De fait, Valkyrie propose trois pistes pour une « meilleure » gestion. D’abord, en visant à offrir des rachats ordonnés à la valeur liquidative (VNI), permettant aux clients de retirer leurs fonds à une juste valeur sans aucun problème. Elle veut également réduire les frais GBTC et proposer des rachats en bitcoin et en espèces.

Considérant que sa proposition est une « amélioration significative par rapport à la gestion actuelle du GBTC, le gestionnaire d’actifs demande à Grayscale de « l’examiner attentivement ». Mais celui-ci ne l’a pas attendu pour tenter de remédier à la dérive du plus grand fonds institutionnel en BTC (643 572 unités au compteur). Face au refus du gendarme boursier américain (SEC) de convertir la fiducie en ETF Bitcoin au comptant, et avec lequel il s’est engagé dans une procédure judiciaire, il envisage une offre publique d’achat portant sur environ 20 % des actions en circulation.

Le poucet Valkyrie face au Titan Grayscale

Par ailleurs, Valkyrie a beau vanter les mérites de sa gestion au cordeau de ses produits Bitcoin, notamment de sa propre fiducie avec un « historique de réussite prouvé » qui fonctionne avec des liquidités quotidiennes depuis le 1er janvier 2021, et se prévaloir d’avoir été l’un des trois premiers émetteurs approuvés pour lancer un ETF Bitcoin à terme, le Valkyrie Bitcoin Strategy (BTFD) qui connaît aussi un passage à vide, il ne joue pas dans la même cour que Grayscale. La société, dont l’un des plus gros investisseurs est le fondateur de TRON, Justin Sun, selon les révélations récentes de Coindesk, ne gèrerait que 180 millions de dollars d’actifs quand le GBTC représente au taux actuel du BTC, environ 10,5 milliards de dollars.

De plus, la procédure de changement de tête pourrait être complexe à mettre en place. En effet, selon un article de Bloomberg cité par Bitcoin Magazine, Steven McClurg envisage un vote par procuration des actionnaires actuels du GBTC. Or, ces derniers n’ont pas beaucoup de latitude.

Les documents en niveaux de gris indiquent que les actionnaires ne participent pas à la gestion ou au contrôle de la fiducie et ont des droits de vote limités. En outre, aucune modification de l’accord de fiducie susceptible d’affecter sensiblement les intérêts des actionnaires ne peut être fait avec un vote d’au moins une majorité – c’est-à-dire 50% – des actions.

En conséquence, Valkyrie s’avance sans doute sans avoir réellement les moyens de son ambition. Le Grayscale Bitcoin Trust ne semble pas près de tomber dans son escarcelle.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche