Finance Décentralisée (DeFi)

Waves vs Alameda – Entre accusations de manipulation et effondrement du stablecoin USDN

05 Avr 2022 - 19:00

Le petit monde des cryptomonnaies accumule les succès, mais connaît également ses drames. Tout particulièrement du fait de l’absence de contrôle qui entoure (encore ?) ce tout jeune écosystème numérique. Avec en ligne de mire, des comportements bien plus motivés par les rendements immédiats que par la liberté affichée et l’autogestion nécessaire. L’occasion de déclencher quelques affaires épiques, le plus souvent à suivre en direct sur Twitter. Avec dans le dernier épisode de cette série, le projet Waves face à la structure Alameda Research en lien à la plateforme FTX. Attrapez du pop-corn !

Ce n’est pas en pressant le fruit pour en sortir tout le jus le plus rapidement possible que l’on va pouvoir construire un écosystème des cryptomonnaies viable. Un simple constat qui ne semble pas forcément partagé par l’ensemble de ses acteurs. Et qui est à l’origine de certaines pratiques définitivement plus axées sur le profit que sur sa pérennité. Pourtant la forte volatilité de ce marché permet déjà de réaliser de belles performances, sans avoir besoin de recourir à des artifices. Mais encore une fois, ce simple constat ne semble pas forcément partagé par l’ensemble de ses acteurs.

Ethereum

Vitalik Buterin - Mal utilisées, les cryptomonnaies ont un "fort potentiel dystopique"

Hugh B. - 19 Mar 2022 - 13:00

Tout va très vite dans le secteur des cryptomonnaies. Un véritable [...]

Lire la suite >>

Une double stratégie de développement qui divise jusque dans les rangs de la DeFi. Avec comme résultat, des décisions parfois discutables afin d’essayer de trouver un remède à ce genre de problématiques récurrentes. Comme dans le récent cas du projet Juno Network (JUNO), lancé dans une chasse à la baleine sans précédent. Avec à chaque fois une liberté utilisée par les deux camps pour justifier des comportements pourtant situés aux antipodes. Et c’est cette fois la blockchain Waves qui accuse ouvertement la structure Alameda d’avoir essayé de manipuler le cours de sa cryptomonnaie WAVES. Explications…

Waves – Une campagne de FUD à son encontre ?

Tout a commencé au cours du dernier week-end. Et plus particulièrement lorsque le fondateur du projet de blockchain Waves, Sasha Ivanov, a accusé publiquement la structure Alameda Research de manipuler le cours de sa cryptomonnaie WAVES. Le tout à l’aide de ce qu’il présente comme une véritable « campagne de FUD pour déclencher des mouvements de panic sell. » Une prise de conscience visiblement intervenue suite à une interview qu’il a donnée au site Bloomberg. Cette dernière présentant le projet Waves comme un « Ethereum russe » du fait de la nationalité de Sasha Ivanov, pourtant à moitié ukrainien. Et alors que ce dernier affirme (mais est-ce vraiment important) qu’il ne compte plus d’employés en Russie.

Et lors de cette interview, le journaliste a demandé à Sasha Ivanov s’il avait connaissance d’une récente transaction effectuée la veille par la plateforme FTX (le 10 mars dernier). Cette dernière ayant pris une position importante en cryptomonnaies WAVES, estimée à 30 millions de dollars. Un fait effectivement étonnant, puisqu’elle n’est censée en proposer qu’une version enrobée sur sa bourse centralisée. Et pour cause : Sasha Ivanov aurait refusé de payer les 1,5 million de dollars réclamés pour l’intégration de son jeton natif. Et c’est à ce moment que tout se complique…

Waves – Effondrement du stablecoin USDN

Car rapidement cette transaction est apparue comme suspecte pour Sasha Ivanov. Surtout du fait que, quelque temps plus tard, une campagne présentée comme du FUD a été lancée à l’encontre du projet Waves. Cette dernière initiée sur Twitter en fin de semaine dernière par le compte pseudonyme 0xHamZ. Avec dans les grandes lignes, une condamnation de cette blockchain, présentée comme « le plus gros Ponzi de la scène crypto. » Tout cela selon un modèle de fonctionnement qui l’obligerait à acheter son propre jeton avec de l’USDC, afin de supporter la croissance de son stablecoin Neutrino USDN. Ce dernier directement lié à une hausse obligatoire de la capitalisation boursière du projet, sous peine de perdre son ancrage au dollar. Oups…

Cours du stablecoin Neutrino USDN

Un scénario catastrophe qui s’est justement produit hier. Avec un effondrement soudain et violent du cours de l’USDN en seulement quelques heures. Ce dernier passé sous les 0,65$ au plus fort de cette crise. Et depuis remonté à 0,88$ au moment de la rédaction de cet article, soit encore 12% sous son ancrage à 1$. Tout cela en lien direct avec une chute de la cryptomonnaie WAVES, coupée en plein élan quelques heures auparavant. Car depuis ce tweet mystérieux, son ascension s’est stoppée nette après une envolée de plus de 250% sur le mois de mars. Et à la clé, une chute de plus de 30% sur les dernières 48h.

Une situation complexe, que Sasha Ivanov n’hésite pas à mettre une nouvelle fois sur le dos de la structure Alameda. Avec comme objectif supposé, de faire chuter le cours de la cryptomonnaie WAVES (ce qui s’est produit) afin de pouvoir en acheter à un prix clairement inférieur. Et ensuite rembourser la position ouverte (short), d’un montant de 30 millions de dollars. Mais pour un total bien moins élevé du fait de l’effondrement provoqué. C’est-à-dire une montagne de bénéfices…

Waves vs Alameda – Entre accusation et manipulation

De son côté, la structure Alameda est finalement restée assez muette dans cette affaire. Avec comme seule véritable réaction officielle, son co-PDG Sam Trabucco publiant un énigmatique : « les gens devraient vraiment regarder les taux de financement de WAVES en ce moment. » Et la participation plus remarquée de Sam Bankman-Fried parlant sur son compte Twitter d’une « connerie de théorie du complot. » Mais de son côté, le fondateur de Waves arbore une adresse supposément associée à Alameda. Cette dernière ayant emprunté pour 30 millions de WAVES auprès du protocole Vires Finance (VIRES). Mais est-ce réellement une preuve suffisante ?

Plateformes d'échanges

La plateforme FTX accuse le projet REEF de scam, son cours s'effondre

Hugh B. - 16 Mar 2021 - 09:42

Il se passe parfois des choses étranges au sein du petit univers des [...]

Lire la suite >>

Quoi qu’il en soit, la conséquence ne s’est pas fait attendre. Car toujours dans cette même logique, Sasha Ivanov vient de soumettre une nouvelle proposition à un vote communautaire. Avec comme ambition affichée de chercher à « empêcher la manipulation des prix. » Cela en limitant les rendements proposés et en abaissant le point auquel les transactions à effet de levier peuvent être liquidées. Avec dans son viseur, les positions prises avec les cryptomonnaies WAVES et USDN avec l’aide du protocole Vires Finance.

Ce qui, dans les faits, rendrait plus compliquée toute stratégie de vente à découvert (short). Avec en ligne de mire, la structure Alameda et ses pratiques toujours plus supposées que prouvées dans ce dossier. Mais comme dégât collatéral, un handicap imposé à tous les investisseurs individuels, grands perdants de cette vendetta. Mais de toute évidence, cela n’est pas le principal problème de Sasha Ivanov. Car ce dernier l’affirme, il souhaite « protéger l’écosystème Waves de la cupidité. » Simples spéculations infondées de la part de Sasha Ivanov, ou véritable spéculation active de la part de la structure Alameda ? La suite au prochain épisode…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche