Arbitrum – Le layer 2 qui explose les Ethereum killers

 Arbitrum – Le layer 2 qui explose les Ethereum killers

Les fonds qui circulent au sein de la DeFi sont aussi instables que la courbe de prix de ses jetons. Une migration permanente enclenchée par des liquidity providers en quête de rendements qui dépassent parfois les 1000% d’APR. Mais qui ne durent bien souvent que le temps de les voir poser leurs valises dans l’écosystème concerné. Ce dernier souhaitant faire de leurs fortunes numériques la liquidité de ses nouveaux protocoles. Cela afin de prendre des parts de marchés aux nombreux concurrents de ce secteur en mouvement permanent. Et la récente arrivée du layer 2 Arbitrum sur le réseau Ethereum a visiblement rebattu une nouvelle fois les cartes.

Le marché de la DeFi oppose entre eux les différents réseaux qui peuplent la horde de ce que l’on nomme un peu trop rapidement les Ethereum killers. Des projets de blockchains très clairement inégaux au niveau du développement effectif de leurs écosystèmes respectifs. Mais également très différents quant à l’évolution du prix de leurs cryptomonnaies natives qui sont le carburant de leurs transactions internes. Avec au sein de cette multitude des réseaux de type layer 2 qui reposent toujours sur Ethereum. Mais cela sans toutefois peser sur sa congestion toujours critique.

Car il est impossible de passer à côté de la nouvelle et excessive hausse de ses frais de transaction. Cela avec des montants qui viennent une nouvelle fois de crever un plafond que l’on espérait pouvoir classer dans les tristes records du passé. En grande partie du fait de la mise en place d’un EIP-1559 censé en réduire le montant de façon importante. Mais qui se révèle au final uniquement capable de rendre l’ETH déflationniste pour la toute première fois de son histoire.

Une réalité qui fait que les réseaux de type layer 2 enregistrent plus de transactions que le Bitcoin. Ce qui démontre que l’attente était bien là pour tenter d’échapper au racket actuel des frais du réseau Ethereum. Mais sans toutefois faire une croix sur ses protocoles DeFi toujours au centre de cet univers.

L’explosion du réseau Arbitrum

Un domaine dans lequel le réseau Arbitrum One vient de faire une entrée (très) remarquée. Cela depuis sa récente mise en place de la fin du mois d’août. Et un succès qui est de ceux que l’on ne peut observer que dans l’univers explosif des cryptomonnaies. Car la valeur totale bloquée (TVL) dans ce tout nouvel écosystème a littéralement explosé. Cela en passant en l’espace de tout juste deux semaines de 520 000$ à plus de 26 millions de dollars le 11 septembre dernier. Pour se voir ensuite propulsée à 1,7 milliard de dollars entre cette date et ce 13 septembre. Soit une hausse de plus de 6800% en un peu plus de 48h…

Des données disponibles sur le site DefiLlama qui donnent le tournis. Et qui placent ce réseau Arbitrum à la tête de plus de 65% de la totalité des fonds bloqués dans ces réseaux de seconde couche. Mais qui en font également ce que certains nomment dorénavant sans une certaine ironie un Solana (SOL) killer. Car pour asseoir cette hausse vertigineuse, il semble que le réseau Arbitrum ait tout simplement siphonné les autres TVL de ce secteur. Avec dans l’ordre : une baisse de 58% pour Solana, de 36% pour Fantom (FTM) et de 62% pour Harmony (ONE).

Une plateforme Arbitrum One qui nécessite cependant d’accepter de voir ses fonds (ETH ou ERC20) bloqués pour une durée de 7 jours environ (45818 bloc). Cela avant de pouvoir les retirer de cet écosystème pour en disposer de nouveau sur le réseau principal d’Ethereum.

La ferme de rendement ArbiNYAN (NYAN)

Et il semble que cette explosion du tout récent réseau Arbitrum ait un nom. Il s’agit en effet d’un projet de yield farming du nom de ArbiNYAN. Ce dernier imposant actuellement une dominance supérieure à 90% sur ce tout jeune écosystème. Soit un montant de 1,5 milliard de dollars uniquement détenu dans ses pools de liquidité. Avec comme raison principale, des taux de rendement de plusieurs milliers de pour cent pour la mise en staking de son jeton NYAN.

Une cryptomonnaie NYAN qui a vu son cours exploser durant le week-end. Cela pour atteindre le sommet de 7,85$ suite à une hausse de plus de 2500% en seulement quelques jours. Mais qui a ensuite enregistré une chute tout aussi vertigineuse qui place le prix de ce jeton à 0,94$ au moment de la rédaction de cet article. Soit une redescente éclair de plus de 88%, selon les données du site Defined. Ce qui n’empêche pas le projet ArbiNYAN de rester à la tête d’une TVL qui représente presque l’ensemble de la valeur actuelle du réseau Arbitrum.

Et après l’euphorie spéculative, vient le moment de la validation de ce nouveau réseau layer 2. Cela avec un lancement qui semble déclencher l’enthousiasme d’une communauté DeFi aux abois face aux frais de transaction actuels du layer 1 Ethereum. Mais qui va nécessiter de s’imposer autrement qu’avec un unique projet « porté » par la communauté des dégénérés (degens) de la DeFi. Ces derniers bien plus avides de rendements insensés que capables de proposer des bases saines à quoi que ce soit. Une affaire à suivre…

Attention : il n’existe pas (pour le moment) de cryptomonnaie associée au projet Arbitrum. Toutes celles qui se présentent comme telles sont des arnaques.


Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

1,725