Bitcoin

Emirates Airline – Bitcoin comme moyen de paiement, métavers et NFTs

13 Mai 2022 - 15:00

Alors que le marché sombre, certaines actualités permettent de penser que cela n’est pas nécessairement incompatible avec l’adoption des cryptomonnaies. Car même fortement volatil, ce secteur offre des fonctionnalités innovantes et de plus en plus prisées. En premier lieu comme un moyen de paiement, accepté alors même que le statut de monnaie leur est encore légalement refusé. Mais également à l’aide de soutiens inattendus et très efficaces comme les jetons NFT et le métavers. Une double dynamique dans laquelle semble vouloir s’inscrire la compagnie aérienne Emirates Airline. Attachez vos ceintures…

Le nombre de structures et entreprises en train de faire du Bitcoin un moyen de paiement ne cesse d’augmenter. Cela dans des domaines aussi variés que le e-commerce, le cinéma ou encore l’achat d’une maison au Portugal. Le tout avec des formules très différentes, dont peu se passent réellement d’une étape monnaie FIAT au cours du processus. Et, malgré certaines espérances, sans permettre d’échapper à l’imposition sur les plus-values dont il faut actuellement rendre les comptes en cette période fiscale.

Cryptomonnaies

CryptoTax™ - Automatiser les déclarations fiscales liées aux cryptomonnaies

Hugh B. - 28 Apr 2022 - 13:00

La période fiscale est déjà bien entamée. Avec, comme à chaque fois, [...]

Lire la suite >>

Néanmoins, il devient de plus en plus souvent possible d’effectuer des achats à l’aide de BTC. Et même en cette période de baisse intense, de nouvelles sociétés décident de fournir leurs services en échange de cette cryptomonnaie. Avec comme dernier exemple en date, la compagnie aérienne Emirates située aux Émirats arabes unis (EAU). Et ce n’est apparemment pas la seule adoption qu’elle a décidé d’opérer dans le domaine.

Emirates – Paiement Bitcoin et NFTs

Car, même si cela va faire hurler certains maximalistes, il existe actuellement deux grandes tendances dans le secteur des cryptomonnaies. Avec en premier lieu, leur capacité à effectuer des paiements dont le fer de lance reste sans aucun doute le Bitcoin. En particulier depuis la très forte expansion du réseau Lightning Network sur la dernière année. Mais également l’explosion du marché des jetons NFT, dont le succès divise entre bulle de scams spéculatifs et prochaine révolution du secteur. Et de toute évidence, les responsables de la compagnie aérienne Emirates ne s’embarrassent pas de choisir. Car ce sont bien ces deux fonctionnalités qui vont être ajoutées à sa « stratégie d’adoption de solutions numériques avancées. »

Metaverse et Gaming

Métavers - Une "crypto-économie" en train de "tout révolutionner" selon Grayscale

Hugh B. - 25 Nov 2021 - 13:53

Les études se suivent et se ressemblent sur le sujet brûlant des métavers. [...]

Lire la suite >>

Il ne semble pas nécessaire d’expliquer en quoi le BTC peut servir de moyen de paiement. Mais en ce qui concerne les NFTs, cela devient tout de suite un peu plus complexe. En particulier lorsque le directeur de l’exploitation (COO) d’Emirates, Adel Ahmed Al-Redha, aborde la question d’un métavers. Et l’embauche de nouveaux salariés, afin d’en accompagner le déploiement. Avec comme objectif, le développement d’applications pour surveiller et répondre de façon « interactive » aux besoins de ses clients.

Emirates – Entre métavers et blockchain

Aucun détail ne permet de savoir si ces NFTs seront des éléments disponibles au sein de ce métavers. Ou si leur mise en place permettra simplement de numériser certains services, indépendamment de ce monde virtuel. Car même si Adel Ahmed Al-Redha explique que « les NFTs et le métavers sont deux applications et approches différentes, » cela n’aide décidément pas à se faire une idée plus précise.

« Avec le métavers, vous pourrez transformer l’ensemble de vos processus – qu’ils soient en fonctionnement, en formation, en vente sur le site Web ou en expérience complète – en une application de type métaverse, mais surtout en la rendant interactive. »

Adel Ahmed Al-Redha

Néanmoins quelques pistes sont offertes, avec une volonté d’utiliser la technologie blockchain pour retracer les enregistrements de ses avions. Et pour le moment une seule véritable interrogation, concernant le moyen de mettre ces ressources en place sur le réseau Emirates. Avec l’assurance que ces services seront bien « alignés sur la vision des Émirats arabes unis à propos de l’économie numérique. » Mais, toujours selon Adel Ahmed Al-Redha, ces derniers « sont dans une meilleure position que d’autres pays. »

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche