Régulation

Carpe Diem – Meta se sépare de son projet de monnaie numérique pour 182M$

01 Fév 2022 - 09:00

C’est une page historique – et un foirage monumental – qui se tourne pour l’ex-société Facebook devenue Meta. Et cela concerne son projet de monnaie numérique initié sous le nom de Libra. Une ambition sans précédent, qui surfait sur la vague des cryptomonnaies de réseaux sociaux apparues en 2019. Et dont l’apparente liberté marketing s’est rapidement écrasée sur le mur des oppositions de la SEC et des instances gouvernementales américaines. Mais tout cela fait maintenant partie du passé, car le projet Diem vient d’être cédé à la Silvergate Capital Corporation contre un chèque de 182 millions de dollars.

Il ne suffit pas de dépenser des millions de dollars en marketing pour qu’un projet fonctionne. Et le meilleur exemple n’est autre que le Libra de Facebook, emprisonné par les exigences réglementaires à peine sorti du ventre de sa multinationale. Une cryptomonnaie de Gafam aux accents de mauvais film d’anticipation. Et dont la tentative désespérée de mutation en Diem n’a rien changé sur le jour présent, ni même sur les soucis du lendemain. Carpe Diem !

Cryptomonnaies

LIBRA de Facebook vs GRAM de Telegram : Quel avenir pour les cryptos des réseaux sociaux ?

Hugh B. - 11 Oct 2019 - 09:30

L’actualité du monde des cryptomonnaies est le terrain de nombreux [...]

Lire la suite >>

Tout cela avait débuté en 2019, avec d’autres projets emblématiques comme le GRAM de Telegram qui envoyait du lourd. Mais dont la durée de vie s’est avérée proportionnelle à la capacité de son créateur à s’opposer aux exigences de la Securities and Exchange Commission. Alors même que dès son lancement elle figurait dans le top 10 du secteur des cryptomonnaies par capitalisation boursière. Des ambitions tuées dans l’œuf auxquelles à pourtant survécu le projet de Facebook, mais dans une version plus proche du coma artificiel. Et Meta vient apparemment de décider de débrancher la prise…

Meta se débarrasse (enfin) du dossier Diem

L’annonce n’a rien de surprenant, mais elle garde tout de même un aspect historique pour le secteur des cryptomonnaies. Car elle met un terme définitif aux ambitions de Facebook-Meta de lancer sa propre monnaie numérique Libra-Diem. Fort heureusement, cela ne passe pas par une nouvelle opération de rebranding. Mais bien par la vente de cette entité au profit de la Silvergate Capital Corporation. Une structure en lien à la banque du même nom. Et dont l’objectif est de devenir « un fournisseur de solutions et de services d’infrastructure financière aux participants du secteur naissant et en expansion des devises numériques. » Tout un programme.

« Nous sommes heureux d’annoncer que nous avons acheté les actifs du réseau de paiement blockchain de Diem ! L’acquisition est un investissement dans notre plateforme et améliore notre initiative d’infrastructure Stablecoin existante. »

Silvergate Bank

Une opération dont le montant représente la somme de 182 millions de dollars. Avec comme principale vocation « l’exploitation du réseau de paiement basé sur la blockchain du groupe Diem. » Et cela en passant par une volonté d’en acquérir tout autant les droits de propriété intellectuelle que la mise en pratique technologique. Le tout afin de permettre à la banque Silvergate de « consolider davantage sa position de leader dans l’industrie des monnaies numériques. » Première nouvelle…

Diem – Une seconde première vie sans Meta ?

Et au premier abord, cette acquisition peut sembler étrange compte tenu du passif de la structure Diem face aux instances de régulation. Mais c’est justement ce que semble vouloir posséder la banque Silvergate. C’est-à-dire « des éléments logiciels propriétaires essentiels à l’exécution d’un réseau stable conforme à la réglementation. » Car s’il y a bien un domaine dans lequel excellait le Diem, c’était de tout faire pour entrer dans les cases de la SEC. Et son plus gros problème n’a finalement jamais été sa conformité, mais bien sa relation avec la multinationale Meta.

Régulation

La SEC et la CFTC convoitent chacune le contrôle de la réglementation crypto

Nathalie E. - 28 Oct 2021 - 09:00

Les deux principales instances de régulation américaine en matière de [...]

Lire la suite >>

En effet, les dernières exigences émises par le gouvernement américain sur le dossier des stablecoins sont sans équivoque. Et elles imposent que leur émission soit uniquement réservée à des « institutions de dépôt assurées » ou des banques. Ce qui est très précisément le cas de la Silvergate Capital Corporation enregistrée auprès de la Réserve fédérale (Res). C’est-à-dire qu’en achetant le projet Diem, cette dernière pourra (enfin) en émettre alors que Meta ne le pouvait pas. Et cela très probablement sans avoir autre chose à faire qu’à démarrer une machine totalement opérationnelle, mise à l’arrêt forcé depuis sa création.

Est-ce que cela signera la mort – au moins en temps que marque – du Diem au profit d’une autre monnaie numérique ? Ou est-ce que seuls son réseau et ses fonctionnalités techniques intéressent la banque Silvergate ? Cela par exemple afin de réaliser des transferts plus rapides, transfrontaliers et à moindres frais. Seul l’avenir pourra le dire…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche