Optimiser un portefeuille – La meilleure pondération entre BTC, ETH, LINK, BNB et XTZ

 Optimiser un portefeuille – La meilleure pondération entre BTC, ETH, LINK, BNB et XTZ

Tout au long du mois de juin, le Trading du Coin va publier une série de vidéos présentant des tutoriels spécifiques en relations à l’optimisation des portefeuilles d’actifs. Une manière simple et ludique d’acquérir des compétences dans le domaine et de maximiser vos profits. Ces vidéos sont accessibles quel que soit le niveau, mais il est préférable de les suivre dans leur ordre chronologique. Une bonne manière de se former tout en sécurisant ses gains et en augmentant son capital.

Dans cette huitième vidéo de la série, il est question de déterminer précisément quelle serait la meilleure pondération pour optimiser un portefeuille qui contient du Bitcoin (BTC), de l’Ethereum (ETH), du LINK, du BNB et du Tezos (XTZ). Cela fait suite aux précédentes vidéos qui ont permis de voir les points suivants :

Comment optimiser un portefeuille
– Comment bien pondérer les actifs de son portefeuille
Quel est le portefeuille le plus optimal
– Comment diversifier son portefeuille pour diminuer le risque
– Comment optimiser un portefeuille avec Apple, Google et Facebook
– Un portefeuille vraiment optimisé avec Apple, Google et Facebook (solveur)
– Comment optimiser un portefeuille avec 5 cryptomonnaies

Une occasion de se poser la question de la manière d’investir ses fonds dans le domaine des cryptomonnaies, mais pas uniquement. Cela en réduisant les risques et tout en conservant un rendement le plus optimal possible.

Les vidéos précédentes ont été l’occasion de tester la mise en place d’une optimisation maximale d’un portefeuille de deux actifs en définissant la bonne pondération de chacun d’entre eux. Il a ensuite été question d’en abaisser le risque à 3% en intégrant un actif sans risque de type obligations américaines. Mais cela a été fait de façon assez aléatoire. Raison pour laquelle il a ensuite été question d’utiliser un solveur pour rendre ces opérations plus efficaces en y intégrant le calcul du ratio de Sharpe. Cela va maintenant être appliqué à un portefeuille de 5 cryptomonnaies.

Cette vidéo va considérablement augmenter en difficulté. Raison pour laquelle il est nécessaire de bien avoir compris les précédentes pour bénéficier de bases solides. Car il va être maintenant question de calculs mathématiques bien plus complexes. Mais cela ne doit pas vous décourager pour autant. 

Optimiser un portefeuille de 5 actifs

Il faut pour cela revenir sur les différents portefeuilles qui ont été abordés dans la précédente vidéo

Ce nouvel épisode de la série va être l’occasion de définir plusieurs options de portefeuilles en fonction de contraintes spécifiques que l’on va leur appliquer. Cela concernera un risque le plus bas possible, puis un rendement maximal. Enfin il sera question de trouver la pondération offrant un ratio de Sharpe le plus élevé possible. Tout cela dans l’objectif de trouver le portefeuille le plus optimal

Car au final il peut sembler assez simple de trouver un portefeuille avec la meilleure performance en offrant un poids plus élevé à l’actif le plus rentable. Ce qui est également possible pour minimiser le risque, avec une pondération plus élevée pour la cryptomonnaie qui présente le risque le plus faible. Mais cela n’a rien d’aussi évident lorsque l’on souhaite déterminer la pondération des différents actifs de façon précise et mathématique. C’est ce qui va être présenté ici. 

Maintenir un risque faible

En premier lieu il va être question de reprendre le portefeuille offrant la meilleure performance et de lui imposer une condition pour qu’il prenne en compte l’écart type le plus faible possible. Cela pour en augmenter encore le rendement tout en maintenant un niveau de risque égal à celui du Bitcoin, qui est le plus bas de ce portefeuille. 

Le solveur va permettre d’effectuer rapidement ces calculs complexes pour trouver le résultat optimal en faisant varier la pondération des différents actifs. Pour cela il faut appliquer des contraintes dans ces calculs comme cela a déjà été vu dans une précédente vidéo de cette série. Dans le cas présent il s’agit d’imposer un écart type qui soit plus petit ou égal à celui du Bitcoin (BTC) qui est de 78,78% dans cet exemple.  

La solution offerte par le solveur propose un rendement de 84,81% tout en respectant les contraintes appliquées. Ce qui se révèle très intéressant en comparaison de la performance annuelle du Bitcoin seul qui n’est que de 55,16%. Pour autant c’est bien son écart type qui est ici imposé, alors même que la pondération proposée en BTC est d’un poids de 71% seulement.

Une nouvelle preuve que la diversification peut permettre d’obtenir des résultats surprenants et assez exceptionnels. Dans le cas présent le ratio de Sharpe obtenu pour cette pondération est de 1,05 contre 0,67 pour le Bitcoin seul. 

Mais on peut également constater après ces calculs que le portefeuille équipondéré contenant 20% de chaque actif offre en rendement supérieur

Maximiser la performance

Ensuite le but va être d’essayer de se rapprocher le plus possible de la performance record du LINK tout en diminuant le risque du portefeuille. Tout cela en jouant une nouvelle fois sur la pondération des cryptomonnaies présentes.

Il faut pour cela une nouvelle fois entrer les bonnes contraintes dans le solveur qui va effectuer ce calcul. Et le résultat est sans surprise, puisque la pondération proposée offre un poids de 100% au LINK. Cela car sa performance annuelle proche de 246% est bien trop élevée par rapport au XTZ qui arrive en seconde position avec « seulement » 110%. 

Une solution bien plus risquée que la précédente mais avec un ratio de Sharpe bien plus élevé. 

Maximiser le ratio de Sharpe

Enfin le dernier test va imposer comme contrainte un ratio de Sharpe le plus élevé possible. Ce qui offre un résultat qui laisse une nouvelle fois une bonne place au LINK. Mais dans le cas présent le XTZ refait son apparition à hauteur de 9%. Ce qui constitue le portefeuille qui aurait offert les meilleures performances sur ces deux dernières années. 

Ce résultat n’est valable que dans le cas d’un portefeuille contenant ces cinq cryptomonnaies et n’est en rien une prévision sur les performances à venir de ces actifs numériques.  

Les prochaines vidéos seront plus théoriques. Ce sera en effet l’occasion de revenir sur les calculs mathématiques utilisés depuis le début de cette série dédiée à l’optimisation d’un portefeuille. Cela sous des formats courts et le plus digeste possible. 

[/sociallocker]

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,144