Cryptomonnaies

2022 – Un début d’année mouvementé pour le Bitcoin et les cryptomonnaies

03 Jan 2022 - 11:00

L’année 2021 s’est terminée sur une note mitigée pour le marché des cryptomonnaies. Avec un bullrun du Bitcoin dont l’apathie actuelle divise sur les objectifs à envisager pour 2022. Cela entre le camp des « bears » bien décidés à le voir chuter sous les 30 000$ au minimum pour en racheter en masse. Et celui des « bulls » persuadés que tout reste à venir, avec un ATH encore à découvrir dans les prochains mois au-dessus de 150 000$. Et au cœur de tout cela, un président du Salvador qui mélange vœux du Nouvel An et prévisions de marché. Pendant que le secteur des NFTs souffre du manque de décentralisation d’Opensea dans l’indifférence générale.

Le récent passage à 2022 n’aura pas été effectué sans son lot de péripéties symboliques pour le marché des cryptomonnaies. Une sorte de condensé accéléré de ce à quoi l’on peut s’attendre pour cette nouvelle année. Cela bien évidemment et tout d’abord au sujet du Bitcoin, véritable mètre étalon de l’évolution de ce secteur. Et dont les récents résultats décevants ne manquent pas d’animer les débats sur les réseaux sociaux. Avec d’un côté, les amateurs de scénarios catastrophes en train de crier à l’effondrement. Et de l’autre, les fervents défenseurs d’un bullrun qui ne serait pas terminé. Choisissez votre camp !

Car le Bitcoin est à la baisse. Même s’il tente en ce début d’année de maintenir tant bien que mal le support des 46 000$ contre des vendeurs acharnés. Avec cette pression supplémentaire d’avoir à confirmer la tendance psychologique des prochains mois dans les prochains jours. Et un prix en clôture annuelle à 46 000$ environ qui ne permet d’afficher qu’un petit 50% de hausse sur cette période, depuis les 29 000$ de la fin décembre 2019. Un résultat qui pourrait sembler satisfaisant, s’il n’intervenait pas en plein bullrun censé voir exploser son prix à la hausse.

Invalidation de l’indice Stock to Flow ?

Un niveau de prix dont les conséquences se mesurent au-delà du simple pourcentage de son rendement annuel. Car le cours actuel du Bitcoin vient d’invalider pour de bon un indice Stock to Flow jusque là toujours très précis. Mais dont le calcul de la quantité de BTC disponible divisée par le nombre produit devait l’amener à dépasser les 100 000$ en clôture de décembre. Et même si ce n’est pas la première fois que cet outil décrié souffre de quelques écarts, il s’agit dans le cas présent d’un véritable gouffre. Car avec son prix actuel de 47 000$, le Bitcoin rate cette étape fatidique de plus de 53 000$, soit un petit 110%.

L’occasion pour les détracteurs de cet indice, tiré du marché des métaux précieux, d’en critiquer ouvertement la pertinence. Cela pendant que son créateur PlanB bloque toute personne désireuse de le faire sur son compte Twitter. Tout en annonçant que la version « floor model a échoué » et ne sera plus utilisée. Mais sans pour autant jeter l’éponge trop tôt. En particulier face à un marché du Bitcoin connu pour sa capacité à s’amuser avec les outils qui tentent d’en prédire les mouvements.

« Le modèle S2F est au même point critique que lorsque j’ai écrit l’article S2F en mars 2019. À mon avis, il est toujours utile. En fait, c’est dans les situations critiques que le modèle S2F est le plus utile. »

PlanB

Serait-il encore possible d’espérer un Bitcoin à plus de 100 000$ en 2022 ? Cela malgré l’invalidation en cours du modèle Stock to Flow. Il suffit apparemment de demander au nouveau prédicateur dans le domaine, le président du Salvador Nayib Bukele.

Bukele annonce ses prévisions pour le Bitcoin

Car s’il est un fait historique validé pour le Bitcoin en 2021, c’est bien son adoption en temps que monnaie officielle par le Salvador. Une étape à l’importance symbolique, portée par un président Nayib Bukele entré par la même occasion dans l’ordre des maximalistes. Avec un pays devenu le premier de l’histoire à racheter les baisses de marché à coup de centaines de BTC supplémentaires. Et un représentant à la tête du gouvernement qui se lance dans le périlleux exercice de la prédiction des objectifs à attendre pour 2022. Et la troisième va sans aucun doute en surprendre plus d’un…

Ridicule ? Visionnaire ? C’est en tout cas sur Twitter et dans un style très analyste du Bitcoin que Nayid Bukele a livré ses visions pour la nouvelle année. Avec en premier lieu, un BTC à 100 000$ tout simplement. Pas la peine de s’embarrasser d’une hypothétique invalidation du S2F ! Ensuite, deux autres pays pour lesquels le BTC deviendra la monnaie nationale officielle. Sans aucun doute du côté de ceux en voie de développement. Puis, Nayid Bukele affirme que le Bitcoin sera un enjeu électoral majeur lors des prochaines élections américaines.

Et enfin, il passe en mode commercial pour vendre sa Bitcoin City et ses « Volcano Bonds » associés. Avec ce petit plus très Giveaway Twitter d’annoncer une « énorme surprise » lors de la prochaine édition de la Bitcoin Conference de 2022. Le décor est planté…

MicroStrategy pille les stocks de Bitcoin

Une fièvre du Bitcoin qui ne semble pas toucher uniquement le président du Salvador. Car dans le même temps, c’est à un véritable hold up qu’est en train de se livrer la société MicroStrategy. Cela suite à l’achat de 1914 nouveaux BTC, au moment où son prix repassait sous les 50 000$. Une opération d’un montant de 94,2 millions de dollars, pour un prix moyen unitaire de 49 229$. Et un total en Bitcoin investi sur le long terme (hold) pour le moment équivalent à 124 391 BTC, soit un peu plus de 3,75 milliards de dollars. Et plus de 0,65% de sa quantité actuellement disponible de 18,9 millions d’unités environ.

Une belle opération pour la société MicroStrategy, fière d’afficher ce solde avec un prix moyen d’achat estimé à un peu plus de 30 000$ par BTC. Mais une véritable razzia initiée en août 2020 et dont la limite ne semble pas encore atteinte. Avec son PDG Mickael Saylor dont la fièvre du Bitcoin s’exprime sous la forme d’un maximalisme de type traditionaliste à tendance immobiliste. Cela afin de sécuriser ce placement pour plusieurs décennies au minimum. Mais dont l’accumulation frénétique pose inévitablement la question du principe de décentralisation du Bitcoin. Car quel en serait le sens s’il venait à n’appartenir qu’à quelques grandes entreprises et baleines ?

Bored Apes hackés sur Opensea

Une question de décentralisation au centre du dernier événement clé de ce passage à l’année 2022. Avec cette fois une opération de phishing dont la victime est un important collectionneur de Bored Apes Yacht Club. Cette collection de singes aux raretés multiples et aléatoires, dont le floor price vient de dépasser celui des historiques CryptoPunks en fin d’année dernière. Avec comme dernier achat symbolique, l’exemplaire #9055 habillé à l’effigie d’Eminem, et acheté par ce dernier pour la somme de 452 000$. Cela afin de pouvoir le mettre en image de profil sur son compte Twitter…

Mais l’actualité est ailleurs. Car au-delà de cette fièvre des NFTs qui caractérisera certainement l’année 2021, le problème concerne (encore) ici la plateforme Opensea. Le leader incontesté des places de marché à destination de la vente de ces jetons non fongibles. Mais également le symbole d’une centralisation trop importante dans un secteur aux ambitions décentralisées historiques et idéologiques. Avec le récent « hack » du compte d’une galerie d’art new yorkaise en possession de 16 exemplaires de cette série (singes et mutants confondus). Le tout pour un montant total estimé à 2,30 millions de dollars. Et perdus suite à une simple opération de phishing.

Une situation face à laquelle la communauté crypto a démontré un manque d’intérêt évident, vis-à-vis des appels au secours de la victime. Mais avec une plateforme Opensea en mesure de geler ces NFTs, afin de les rendre impossibles à acheter ou à vendre. Cela sans pour autant permettre à la galerie de les récupérer au final. Et une nouvelle fois cette question de la responsabilité de chacun, dans un secteur ou chaque erreur se paye par son inéluctabilité.

Cryptomonnaies

Airdrop OpenDAO (SOS) - Un cadeau de Noël pour les utilisateurs d'Opensea

Hugh B. - 27 Dec 2021 - 09:00

Difficile de passer à côté du battage crypto-médiatique provoqué par [...]

Lire la suite >>

Des actualités très représentatives de la situation actuelle du marché des cryptomonnaies. Avec un bull market dont les hésitations font sauter les outils de prédiction historiques. Alors que dans le même temps, un président de la République s’invite dans le domaine, afin de livrer ses pronostics pour le Bitcoin en 2022. Tout cela sur fond de sociétés et de structures institutionnelles en train de loucher sur sa quantité disponible restreinte. Au risque de remettre en cause le principe de décentralisation qui est la seule véritable sécurité de ce secteur, face aux ambitions de contrôle des instances de régulation. Bienvenue en 2022 !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche