Binance au DeFi

 Binance au DeFi

La plateforme d’échange Binance lance un nouveau service : le DeFi Staking. Une initiative qui a débuté le 19 août avec le stablecoin décentralisé DAI et Kava comme premiers produits proposés.

Le staking du DAI

Binance ne pouvait passer à côté d’un marché en plein essor qui explose tous les compteurs depuis le printemps. D’ailleurs, la plateforme avait déjà préparé le terrain en intégrant, fin juillet, DAI et Maker à ses paires de négociation. De fait, soucieuse de ne pas rater le train de la Finance Décentralisée, aux rendements risqués mais époustouflants, elle propose dorénavant à ses utilisateurs le staking du DAI, généré notamment par des prêts réalisés sur MakerDAO.

Avec ce nouveau service, les clients de Binance pourront immobiliser une certaine quantité de DAI et bénéficier en retour d’un intérêt annualisé s’échelonnant entre 5,8% et 12%. Le pré-requis : déposer un minimum de 100 DAI. Pour les gros joueurs, la mise maximale est de 100 000 DAI.

Accès facile et sécurisé

Comme pour les autres opérations de staking réalisables sur l’échange, Binance prend tout en charge. Nul besoin de se livrer à des transactions complexes, de gérer ses clés privées et plusieurs crypto wallets, l’affaire est faite en quelques clics. Rien à voir avec l’utilisation, qui peut paraître compliquée (mais un tutoriel dédié peut vous y aider), de plateformes décentralisées (DEX) comme Uniswap ou d’échanges DeFi comme Aave dont l’indépendance est néanmoins questionnée.
De plus, Binance permet aux utilisateurs d’obtenir de généreux rendements parmi les plus hauts du marché grâce à la suppression de frais élevés qui accompagnent le capital commercial.

Pour la décentralisation, on repassera, mais pour le confort, notamment des débutants ou des peu aguerris, la proposition est attrayante. Et presque irrésistible, dans la mesure où la sécurité des fonds est aussi garantie par la plateforme. Elle précise néanmoins que c’est un placement risqué, notamment à cause de failles éventuelles dans les smart contracts où les stablecoins seront verrouillés.

Une DeFi discutable

Surfant sur la tendance actuelle de l’écosystème crypto, Binance a fait choix un peu cynique de proposer une formule quelque peu abâtardie de la Finance Décentralisée. Le risque est trop grand de voir ses millions d’investisseurs et traders migrer vers des laboratoires à ciel ouvert. Là, où l’expérimentation semble se jouer aujourd’hui avec des projets passionnants et d’autres terriblement surévalués. Aussi, et sans évoquer prématurément une histoire de survie, il est clair que les échanges centralisés doivent réagir même s’ils ne sont pas dupes du boom artificiel de cet espace émergent.

«Je veux dire que la plupart des projets dans DeFi échoueront; cela ne signifie pas que DeFi n’est pas bon, mais que seuls quelques-uns réussiront. »

CZ, PDG de Binance

L’objectif : ne pas se laisser distancer et perdre aussi bien en volume de trading que de staking.

Coinbase, conscient de l’enjeu, a déjà déployé une nouvelle fonctionnalité sur son portefeuille Coinbase Wallet. Elle permet à ses clients d’utiliser facilement des applications DeFi. Bitfinex, Huobi et OKex ont listé à tout va des projets tels que Curve, BAND, Yearn, Compound et Aave. Quant à Kraken, toujours un peu plus circonspect, il a tenté de réduire son retard en dégainant une salve de tokens le 15 juillet. COMP, Kava et KNC figurent désormais dans son offre relative aux protocoles de la Finance Décentralisée.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

1,421