Blockchain

Bitcoin – Chaque dollar de frais permet le transfert de 95 000$ en moyenne

30 Nov 2021 - 09:00

L’un des éléments clés de l’évolution de la blockchain en relation aux cryptomonnaies pourrait se résumer à une guerre des frais. Un domaine dans lequel le réseau Ethereum – sous sa forme actuelle – brille par son incapacité à maintenir un niveau acceptable face à une congestion toujours plus importante. Et une situation à l’origine de la prolifération d’alternatives censées répondre à cette problématique source de ralentissement dans le développement de la DeFi. Mais en dehors de tout cela, un réseau du Bitcoin dont les dernières améliorations permettent de réaliser le transfert d’une valeur moyenne de 95 000$ pour chaque dollar de frais payés.

La comparaison entre le Bitcoin et Ethereum est certainement à l’origine de l’une des plus grande quantité de polémiques stériles au sein de la cryptosphère. Pourtant, il reste difficile de ne pas mettre en parallèle ces deux blockchains à la tête de 60% de la valeur totale du marché des cryptomonnaies. Mais en gardant bien à l’esprit la différence fondamentale entre un BTC à destination monétaire et un ETH à vocation de plateforme de développement pour les smart contracts. Ce qui revient à comparer le nouvel or numérique à une Money Lego en pleine phase de mutation.

Une distinction nécessaire, mais sans réel intérêt pour des utilisateurs dont la préférence va la plupart du temps vers la solution la moins coûteuse. Parfois très clairement au détriment d’une décentralisation qui n’a pourtant rien d’un simple détail. Et dont le fer de lance reste sans aucun doute ce Bitcoin emblématique et pourfendeur de banques centrales. Un réseau sur lequel certains maximalistes aimeraient voir émerger une DeFi version BTC aussi insensée qu’un ETH limité à 21 millions d’unités. Mais dont les frais actuels permettent de transférer des dizaines de milliers de dollars pour tout au plus un dollar en moyenne.

Le réseau du Bitcoin et ses frais

Le réseau du Bitcoin a récemment fait code neuf avec sa mise à jour du nom de Taproot effective depuis quelques semaines. L’occasion de dresser un bilan des améliorations apportées par ce soft fork très attendu, principalement dans le domaine de la gestion des transactions et de leurs frais. Un exercice auquel s’est plié Dylan LeClair en ce début de semaine, avec la publication d’une analyse complète sur le sujet. Cette dernière nécessitant d’être accompagnée d’un avertissement à l’attention de nos lecteurs : il s’agit d’un membre actif du camp Bitcoin. Et les résultats sont assez surprenants.

« Au cours des sept derniers jours, le réseau du Bitcoin a permis le transfert d’une valeur moyenne de 95 142$ pour chaque dollar de frais. La transaction médiane a vu 751$ de valeur transférée pour chaque 1$ de frais. Le Bitcoin est le réseau de règlement monétaire le plus efficace que le monde ait jamais vu. » – Dylan LeClair

Une amélioration significative pour un réseau du Bitcoin en plein bullrun. Et des montants obtenus dans les deux cas en divisant simplement le volume de transaction impliqué par les frais réglés sur la même période. Avec au final une facture dont le taux s’élève à 0,00105% de la valeur totale transférée estimée à 451,3 milliards de dollars. Alors que dans le même temps, le réseau Ethereum permet le transfert des 139$ en moyenne pour chaque dollar de frais réglés.

Un réseau Ethereum en PLS

L’occasion pour Dylan LeClaire de comparer une nouvelle fois les performances des réseaux du Bitcoin et d’Ethereum. Cela alors qu’il admet lui-même que « le BTC et ETH ne devraient pas être inclus dans la même conversation. » Mais la tentation est visiblement trop grande, car c’est très exactement le chemin emprunté à la fin de son analyse. Avec un graphique dont les courbes ne laissent aucun doute sur la difficulté de la blockchain Ethereum à s’imposer dans le domaine du transfert de valeur. Mais est-ce vraiment son rôle ?

« Avec ETH, à mesure que la valeur du jeton a augmenté depuis son lancement, l’efficacité de règlement du réseau a diminué, tandis que diverses chaînes de concurrents de contrats intelligents sont apparues. » – Dylan LeClair

Une situation que Vitalik Buterin n’a pas manqué de pointer du doigt, en expliquant que trop de DeFi nuit au développement du réseau Ethereum. En particulier si l’on considère la courbe publiée ci-dessus dont l’effondrement semble proportionnel à l’essor de cette finance décentralisée et/ou à l’explosion des jetons NFT. Mais rien ne laisse imaginer un réseau du Bitcoin plus solide, dans le cas de la mise en place du même genre d’écosystème sur sa blockchain Proof of Work (PoW). C’est pourtant bien l’ambition du tout nouvel ex-dirigeant et co-fondateur de Twitter Jack Dorsey, avec sa DeFi version Bitcoin à l’utilité très discutable.

Quoi qu’il en soit, Dylan LeClair voit dans ces chiffres la confirmation d’un Bitcoin présenté comme « le meilleur argent que le monde ait jamais connu. » Et il ne fait aucun doute que le BTC offre à ses utilisateurs privés un outil monétaire bien plus intéressant que les monnaies FIAT. En grande partie car c’est la raison principale de sa création. Et cela tout particulièrement dans le domaine du transfert de valeur, surtout lorsque cette opération implique de passer quelques frontières. Ce qui n’est définitivement pas le cas de l’ETH à l’heure actuelle.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche