Régulation

Sorare face à une enquête de la UK Gambling Commission en plein scandale Football Index

14 Oct 2021 - 12:47

Le marché des cryptomonnaies est une sorte de trou noir juridique qui anime les cauchemars des instances de régulation. Et plus on s’enfonce dans le terrier du lapin blanc, plus cette réalité devient complexe et parfois même psychédélique. Avec comme objectif de trouver le dossier poussiéreux et inévitablement obsolète dans lequel ranger ses diverses innovations. Et la dernière tentative du genre vient de faire son apparition officielle au sujet de la startup française Sorare. Une pépite dans un domaine très clairement avant-gardiste qui allie football, jetons NFT et cartes à collectionner. Cocktail explosif qui vient de réveiller en sursaut – avec une belle gueule de bois Football Index – le gendarme britannique des jeux et paris sportifs.

Voici encore une de ces actualités étranges qui déclenchent à la fois une envie de sourire et une lassitude extrême. Le tout en mode instance de régulation qui débarque comme un cow-boy dans un épisode de Star Trek nouvelle génération. Et il s’agit cette fois de la Gambling Commission britannique en charge de la surveillance des paris sportifs. Et dont le radar a visiblement fini par détecter une société dont l’activité liée au foot permet de générer des rendements importants. À moins qu’il ne s’agisse d’une occasion de détourner le regard du scandale Football Index qu’elle ne sait plus comment gérer…

Et la victime de cette cabale sans fin est actuellement la startup française Sorare. Celle-là même qui vient de lever le montant record de 680 millions de dollars il y a tout juste quelques semaines. Avec comme objectif de poursuivre son développement dans un secteur encore en grande partie à découvrir. Et l’innocence d’un projet centré sur son évolution qui n’imaginait même pas devoir faire face à ce genre de déconvenue. Car le but officiel est de « déterminer si Sorare nécessite une licence d’exploitation ou si les services qu’elle fournit ne constituent pas des jeux de hasard« . Les paris sont ouverts !

Sorare face à une enquête de la Gambling Commission

L’avantage de se trouver au cœur de la tempête innovante des cryptomonnaies est de découvrir des instances de régulation dont on ignorait jusque là l’existence. Car il semble que chacune d’elles ait décidé de venir y tenter sa chance à tour de rôle. Avec l’espoir évident de trouver une nouvelle source de revenus. Cela grâce à l’application de leurs normes aussi étroites que leur ignorance de ce secteur. Mais peu importe, car il est toujours plus simple de trouver ce que l’on cherche quand on ignore volontairement de réviser sa grille de lecture. Et cela bien évidemment pour la sécurité de ces utilisateurs un peu stupides qui pourraient s’y perdre sans savoir.

NFT – Le secteur des cryptomonnaies qui pourrait bien faire la différence

Car tout cela a débuté par un avertissement émis à leur intention en fin de semaine dernière. Cela au sujet du caractère spéculatif des cartes à collectionner proposées par la société Sorare. Une activité qui ne fait actuellement l’objet d’aucune sorte d’autorisation pour opérer sur le territoire britannique. Mais qui pourrait entrer dans le cadre du pari sportif et des jeux de hasard nécessitant l’obtention d’une licence. Raison de cette procédure d’enquête initiée à son encontre.

« Il a été porté à notre attention que le site Sorare.com sur le thème du football est disponible pour les consommateurs en Grande-Bretagne. Il n’est pas autorisé par la Gambling Commission. Ce qui signifie que toute activité réalisée (…) en Grande-Bretagne est en dehors des règles de jeu auxquelles un opérateur agréé doit se conformer. La Gambling Commission mène actuellement des enquêtes auprès de cette société. Cela afin de déterminer si elle a besoin d’une licence d’exploitation. Ou si les services qu’elle fournit ne constituent pas des jeux d’argent. » – Gambling Commission

Sorare n’est pas un jeu d’argent

Et comme à chaque fois dans ce genre d’histoire le problème n’est pas véritablement la cause, mais bien les conséquences. Il suffit de poser la question au projet Ripple. Car même si Sorare affirme que tout est en règle de son côté, elle va devoir le démontrer. Tout comme elle va devoir expliquer cette devise affichée sur son site Internet et rédigée avec peut-être un peu trop de légèreté. « Sorare est un jeu de football Fantasy basé sur la blockchain, où vous pouvez gagner des récompenses pour avoir choisi les meilleurs alignements« . Aucun doute que cela résonne comme une véritable invitation à fouiller pour tout représentant de cette Gambling Commission.

Jetons NFT – Dapper Labs lève 250 M$ pour le développement de NBA Top Shot

« Nous sommes très confiants sur le fait que Sorare n’offre aucune forme de jeu réglementé. Cela a été confirmé par des experts juridiques à chaque étape depuis la création de l’entreprise. Y compris lors d’un certain nombre de levées de fonds. Nous nous engagerons toujours à avoir un dialogue ouvert avec les autorités qui nous contactent pour en savoir plus sur notre jeu. » – Sorare

Et il vaudrait mieux pour Sorare que la conclusion de cette enquête s’établisse en sa faveur. Car dans le cas contraire, aucune chance qu’elle obtienne le sésame que représente la licence nécessaire. Principalement car son modèle économique repose sur les cryptomonnaies qui rendent difficile d’en identifier les utilisateurs.

Sorare vs Football Index

Mais selon certains experts du domaine, cette procédure n’est qu’une conséquence directe de l’effondrement actuel du Football Index. Une affaire présentée comme la plus grande faillite de l’histoire des jeux d’argent au Royaume-Uni. Avec au centre de ce scandale en cours, une plateforme de paris sportifs axée sur la valeur des principaux joueurs de football. Et des dizaines de milliers d’utilisateurs qui pourraient bien perdre des fortunes. Mais une structure qui avait pourtant été autorisée par la Gambling Commission, qui ferait bien de nettoyer devant sa porte avant de venir voir Sorare !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche