Finance Décentralisée (DeFi)

Une « DeFi institutionnelle » à la TVL de $1000 milliards, possible selon cette analyse

17 Sep 2021 - 09:49

Il y a toujours un moment où l’on se demande pour quelle raison on a placé ses fonds dans le domaine des cryptomonnaies. En particulier dans cette DeFi qui se voit régulièrement dépouillé par des attaques successives et multi-chains. Une impression qui augmente fortement si on écoute les bitcoiners prétendre que tout ce qui touche aux altcoins n’est que fumée passagère. Alors que dans le même temps, certains d’entre eux tentent d’en développer une version native sur le réseau du Bitcoin… Puis apparaît cette énième étude qui vient démontrer que dans quelques années ses rendements déjà insensés pourraient bien être multipliés comme jamais.

La forte volatilité et l’explosion actuelle du secteur des cryptomonnaies poussent ses investisseurs à en suivre le développement en temps réel. Cela afin de ne pas rater cette hausse de 40% qui a fait passer ce tout nouveau jeton d’un obscur protocole de la DeFi de 0,025$ à 0,035$. Une situation de type « tête dans le guidon » qui nécessite de prendre régulièrement un peu de recul pour respirer un coup. Cela afin de prendre la mesure de ce qui se prépare dans les coulisses de cette économie numérique qui n’existe réellement que depuis à peine plus d’un an.

Car pendant que la DeFi des particuliers se met en place contre attaques et régulations, les structures institutionnelles se penchent sur le berceau de ce nouveau paradigme financier. Cela face à un constat devenu évident : ce qui se dessine actuellement dans cet univers est l’avenir de ce domaine. Et les investisseurs de la première heure seront les pionniers de quelque chose de bien plus grand. Un fait démontré dans une récente étude publiée par le site Blockdata. Cela à propos d’une « DeFi institutionnelle » qui se prépare à tout faire basculer.

Le nouveau paradigme de la DeFi

Le terme même de « DeFi institutionnelle » va très certainement faire grincer les dents des puristes de ce secteur. Mais probablement pas plus que la volonté de Jack Dorsey d’en développer une version sur le réseau du Bitcoin. Et cela pendant que dans le même temps, il jure devant son Dieu BTC qu’il n’investira jamais dans Ethereum. Une situation qui démontre que l’explosion actuelle du marché de la DeFi n’est plus possible à ignorer, même pour ses plus fervents détracteurs. Avec en tête de cette adoption plus opportuniste qu’idéologique les banques et autres structures institutionnelles.

Un déplacement qui s’accélère au même rythme que la hausse de la TVL de ce secteur qui ne devrait pas tarder à se comptabiliser en centaines de milliards de dollars. Cela alors qu’elle ne représentait que 6,7 milliards de dollars il y a tout juste un an en YTD. Soit une explosion de cette valeur théorique verrouillée de plus de 2550% sur cette période. Et des banques et autres structures financières qui envisagent d’en développer une version plus politiquement correcte. Cela en y intégrant les obligations réglementaires actuelles pour ce qui devrait être une DeFi version institutionnelle.

Une « DeFi institutionnelle » de 1000 milliards de dollars

Une entrée des structures institutionnelles dans le secteur de la DeFi qui n’a plus rien d’hypothétique. Cela avec comme objectif affiché par la structure Blockdata, l’utilisation de ses solutions de smart contracts pour « remplacer les services financiers actuels« . Une réalité récemment mise en évidence dans une publication de la société d’analyse Chainalysis. Cela au sujet de l’utilisation des services de la DeFi pour la réalisation de transactions institutionnelles, c’est-à-dire supérieures à 10 millions de dollars. Et dont le nombre dépassait 60% de l’ensemble de ces dernières enregistrées dans ce secteur pour le second trimestre de cette année.

Ce qui démontre la force de cette DeFi qui offre des solutions et opportunités qu’il n’est plus possible d’ignorer. Au point de devenir un véritable enjeu dans les stratégies de développement de certaines banques. Cela du fait de l’annulation de tout intermédiaire dans le cadre de leurs opérations. Et de cette « version parallèle » qu’elle représente vis-à-vis de tous les outils financiers actuels de la finance traditionnelle, débarrassée de ses lourdeurs et de son opacité omniprésente. Le tout mis face à cette autre étude qui démontre que 55 des 100 premières banques mondiales ont officiellement investi dans les cryptomonnaies. Ce qui représente un portefeuille théorique de 94 000 milliards de dollars d’actifs.

« Si une simple part de 1% des actifs sous gestion des 100 plus grandes banques du monde était investie, même à titre expérimental, au sein de DeFi, cela pourrait représenter l’injection de près de 1 000 milliards de dollars dans ce secteur. » – BlockData

Ce qui permet donc aux analystes de Blockdata d’affirmer que cet intérêt des structures institutionnelles pour la DeFi pourrait bien tout bouleverser. Cela avec l’injection de capitaux dont les montants – même minimes – feraient passer sa TVL actuelle pour de l’argent de poche. Car ces 1% des 50 plus grandes banques mondiales (soit 940 milliards de dollars) représentent presque la moitié de la marketcap actuelle du marché des cryptomonnaies (2 167 milliards de dollars). Alors que ce n’est qu’une simple goutte d’eau dans l’océan sans fond de la finance traditionnelle.

Des offres DeFi institutionnelles en hausse

Une DeFi institutionnelle dont le but est d’offrir une version acceptable de cette finance pour les instances de régulation. Car la période n’est pas au beau fixe entre la SEC et cet écosystème sous le coup de multiples procédures et enquêtes en cours. Ce qui n’empêche pas de voir de nombreuses offres apparaître dans le domaine. Avec un intérêt actuel qui se résume apparemment à des placements sur le marché des stablecoins. Ce qui n’expose pas à des risques trop importants tout en restant « analogue à un fonds du marché monétaire, mais avec de meilleurs rendements ». Il n’en fallait pas plus…

« Le Bitcoin leur a appris qu’ils pouvaient détenir une cryptomonnaie. La DeFi leur apprend qu’ils peuvent utiliser des cryptomonnaies dans un plus large éventail d’activités financières. » – Philip Gradwell, Chainalysis

Et les offres se multiplient au fur et à mesure que l’intérêt augmente. Avec par exemple la structure Circle et son stablecoin USDC, qui propose depuis quelques mois une API DeFi dédiée aux institutionnels. Ou encore le protocole Aave qui vient de déployer une solution Pro tout spécialement conçue pour ces zinzins de la finance. Quelques exemples parmi ce que Blockdata annonce comme une véritable déferlante à venir dans le domaine. Et dont les seules questions qui restent à se poser sont de savoir comment les accueillir. Et quel impact effectif vont avoir les montants que cela représente sur la valeur de ce marché qui n’a pas fini d’exploser.


Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche