Les baleines augmentent encore leurs avoirs en Bitcoin

 Les baleines augmentent encore leurs avoirs en Bitcoin

Selon un rapport de la plateforme d’échange Kraken, le nombre de gros détenteurs (autrement dit les « baleines » en langage d’initié) de Bitcoin est en augmentation et leurs portefeuilles eux-mêmes de plus en plus garnis.

Les baleines augmentent leurs bags de BTC

Les études et analyses livrées par les plateformes d’échange sont toujours intéressantes dans la mesure où elles livrent une photographie du marché des cryptos à un instant T. Le dernier rapport de Kraken n’échappe pas à la règle et donne des indications quant à la poursuite du cycle dans lequel les cryptomonnaies sont entrées, faisant feu de tout bois avec le king Bitcoin qui continue de s’affranchir de toutes les limites pour arborer, au moment de la rédaction, un joli et déjà dépassé 40 000 dollars au compteur. Mais malgré une augmentation de prix de l’ordre de presque 40% sur sept jours et de plus de 400 % sur un an, les gros portefeuilles continuent d’accumuler la crypto reine témoignant d’une confiance apparemment inébranlable en son avenir.

Ne nous méprenons pas, les baleines sont un invariant du paysage de la crypto mais c’est juste qu’en période de Bull Run, elles concentrent davantage l’attention. La preuve en est, c’est que, selon Kraken, le nombre total de gros porteurs, c’est à dire détenant plus de 100 Bitcoins en portefeuille, a dépassé les 16 300.

Mais c’était déjà le cas à la mi-mars où, contrairement à aujourd’hui, elles avaient cherché à profiter de la chute du prix du BTC pour remplir leurs escarcelles. La différence notable entre les deux périodes relève sans doute de la nature même des investisseurs.

Les baleines s’institutionnalisent

Sans surprise, aujourd’hui le gros des baleines est constitué dacheteurs institutionnels. Les uns après les autres, ils sont entrés sur le marché suivant l’exemple du pionnier en la matière, MicroStrategy qui est allé jusqu’à prendre une initiative controversée pour acquérir encore plus de Bitcoin. Et le leader du secteur de la Business Intelligence tout comme ses suiveurs aura été bien inspiré. En l’état actuel du marché, leurs profits sont énormes.

La quantité totale de Bitcoin sur ces adresses a approximativement atteint, selon Kraken, 11,46 millions de BTC en décembre, ce qui représente le niveau le plus élevé observé en 2020. Ainsi, non seulement, la baleine BTC fait des émules mais elle aime aussi cultiver ses réserves. Une tendance forte qui pourrait à terme créer une pénurie de l’offre.

L’autre fait notable relevé par l’exchange de San Francisco, c’est que les soldes BTC sur sa plateforme ont suivi la tendance de l’année qui a commencé au moment du halving. A savoir, des retraits massifs indiquant que les possesseurs de cryptomonnaies préfèrent vraisemblablement détenir leurs clefs privées que de les laisser sur un échangeur. C’est surtout l’indice qu’ils s’inscrivent dans une stratégie de hodling (de garde) plutôt que de trading, ce qui nécessiterait de ne pas retirer les cryptos des plateformes. Plateformes centralisées qui, au passage, ont encore connu des problèmes de connexion ces dernières heures. Kraken tout comme l’inénarrable Coinbase, vieilles routières de l’écosystème, continuent de mal gérer l’afflux d’utilisateurs lors des moments de pump ou de dump.

Quoi qu’il en soit, les deux caractéristiques saillantes du marché – des baleines qui accumulent, des hodlers qui « conservent »- confirment la foi des uns et des autres en Bitcoin. Pas sûr néanmoins qu’elle résiste à un retournement du marché.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,243