Bitcoin

Maison Blanche – Le PoW du Bitcoin doit être plus écologique ou il sera banni

09 Sep 2022 - 09:00

Alors que la blockchain Ethereum entame sa dernière ligne droite avant The Merge, la technologie du Proof of Work (PoW) fait de nouveau parler d’elle. Et comme à chaque fois, ce sujet est abordé à charge. Avec comme principale cible – même si elle n’est pas toujours clairement citée – le Bitcoin (BTC). Et sa consommation d’énergie présentée comme désastreuse si on la compare à d’autres qui n’ont absolument rien à voir. Un constat issu cette fois d’un rapport commandé par la Maison Blanche des États-Unis. Et si le PoW ne devient pas plus écologique, il devra aller miner ses BTC ailleurs…

Ce genre d’initiative n’a malheureusement rien de nouveau, car l’Europe avait déjà tenté sa chance au début de l’année avec une interdiction du Proof of Work. Cela dans le cadre de son projet de loi MiCA, dont la principale ambition semble être d’interdire et de nuire au secteur des cryptomonnaies. Mais avec des objectifs officiels qui se drapent de « protection des investisseurs » et d’une « écologie » que l’on aimerait bien voir appliquée par les gouvernements eux-mêmes.

Un exercice que réitère pourtant la Maison Blanche en ce début de mois de septembre. Cela suite à la publication d’un rapport intitulé : »Implications climatiques et énergétiques des crypto-actits aux États-Unis« . Ce dernier mandaté par le président Biden lui-même dans le cadre d’un décret exécutif du mois de mars. Et réalisé par le Bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison Blanche, qui vient de le rendre officiel hier en fin de journée.

Minage

Bitcoin - Une industrie minière alimentée à 60% par de l'énergie renouvelable

Hugh B. - 20 Jul 2022 - 13:00

Les critiques à propos de la consommation énergétique du Bitcoin sont [...]

Lire la suite >>

Bitcoin mining – Plus écologique, ou ailleurs…

Et, dans les grandes lignes, ce rapport n’est bien évidemment pas très favorable au Bitcoin. Toutefois, il ne ferme pas nécessairement la porte à son industrie minière, dont la part installée aux États-Unis est passée de 3,5% en 2020 à 38% à l’heure actuelle. Cela en grande partie suite à la violente expulsion des mineurs de BTC du territoire chinois opérée l’année dernière. Car ce qu’exige le document publié par le Bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison Blanche est finalement assez simple, et soyons honnête plutôt légitime.

En effet, la principale consigne émise dans ce document exige une réduction effective et notable des émissions de gaz à effet de serre en lien à l’extraction minière de cryptomonnaies. Et cela avec le soutien de l’Agence de protection de l’environnement (EPA), du ministère de l’Énergie ( DOE), et d’autres agences fédérales. Il n’est dont pas question d’une répression aveugle à l’européenne, mais plutôt d’un accompagnement… même si l’échec ne semble pas envisageable ! Et c’est à ce moment que tout devient beaucoup plus compliqué.

« Si ces mesures s’avèrent inefficaces pour réduire les impacts, l’administration devrait explorer les actions de l’exécutif. Et le Congrès pourrait envisager une législation, pour limiter ou éliminer l’utilisation de mécanismes de consensus à haute intensité énergétique pour l’extraction de crypto-actifs. »

Maison Blanche

Bitcoin mining – « Susceptible d’aider plutôt que d’entraver »

Néanmoins, comme le note très judicieusement le compte Twitter Documenting Bitcoin, tout n’est pas uniquement négatif dans ce rapport. Car les spécialistes en charge de rédiger ce document notent un point qui pourrait bien être à l’avantage du Bitcoin. En effet, selon ces derniers, le développement de l’industrie minière liée aux cryptomonnaies pourrait bien avoir un impact positif sur « la construction d’une capacité d’énergie renouvelable supplémentaire« .

« Le Bitcoin peut « inciter à la construction d’une capacité d’énergie renouvelable supplémentaire » et est « susceptible d’aider plutôt que d’entraver les objectifs climatiques américains » en réduisant les émissions de méthane !« 

Documenting Bitcoin

Cela aux antipodes de la Suède qui a tenté, en novembre de l’année dernière, de justifier une possible interdiction du PoW, même – ou surtout – si l’électricité utilisée provenait de sources durables. N’essayez pas de comprendre, cela pourrait vous faire des nœuds au cerveau…

Minage

Minage crypto - Les législateurs américains réclament des comptes

Hugh B. - 19 Aug 2022 - 13:30

Décidément, les législateurs semblent appliquer la stratégie du cadavre [...]

Lire la suite >>

L’enjeu mis en avant pour justifier ces décisions est le risque de voir cette industrie minière de cryptomonnaies entraver les « engagements et objectifs climatiques » des États-Unis. Mais dans le même temps, son expansion pourrait bien avoir des conséquences inverses. Raison pour laquelle le rapport indique que le gouvernement va avant tout devoir collecter davantage de données sur la consommation d’énergie effective de cette industrie.

Et la véritable question est de savoir si cela sera fait en toute indépendance ou à charge, comme c’est souvent le cas dès qu’il s’agit du Bitcoin et des cryptomonnaies. Car l’enjeu n’est pas toujours aussi écologique qu’il y paraît…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche