Régulation

Le G7 réclame une réglementation crypto « rapide et complète »

20 Mai 2022 - 09:00

Les instances de régulation sont les prédatrices sournoises de l’économie traditionnelle. Tapis dans l’ombre en train d’attendre qu’un protocole affaibli du secteur des cryptomonnaies s’aventure un peu trop loin de sa communauté. Ou qu’un stablecoin algorithmique perdre son ancrage au dollar. Et se retrouve à la merci de sa politique de « protection des investisseurs » qui ne trompe plus personne. Car cela était cousu de fil blanc : l’effondrement du projet Terra offre la possibilité de réclamer une nouvelle fois un contrôle plus strict de cette économie numérique. Et dans le cas présent, l’initiative passe par le biais du G7.

Alors que le monde s’enfonce dans une inflation historique, les responsables économiques internationaux pointent une nouvelle fois du doigt le secteur des cryptomonnaies. Cela suite à l’effondrement du stablecoin UST et, par ricochet, de l’ensemble de l’écosystème Terra (LUNA). Une catastrophe numérique provoquée par ce que certains identifient comme une attaque économique de grande ampleur. Et la perte de dizaines de milliards de dollars en l’espace de seulement quelques jours.

Une instabilité structurelle qui divise dans les rangs des régulateurs. Avec d’un côté une volonté de surveiller sans nuire à l’innovation, en respectant un droit à l’échec nécessaire. Et de l’autre, une sorte de vendetta aveugle dont l’unique objectif est de conserver un contrôle absolu sur le marché monétaire et toute création de valeur. Cela pour l’unique bénéfice de ceux qui sont à la barre du Titanic de l’économie réelle, déjà entré en collision avec l’iceberg Bitcoin. Avec une dernière initiative émise par les membres du G7.

G7 – L’excuse parfaite de l’affaire Terra

Cette actualité fait sans aucun doute écho à l’affaire Terra. Cela dans le sillage des nombreuses réactions politiciennes aussi opportunes qu’inutiles sur le sujet en train de fleurir sur Twitter. Avec comme principale démonstration, la méconnaissance assourdissante de tout ce qui touche au secteur des cryptomonnaies. Et une quantité de préjugés proférés à la minute bien largement supérieure au nombre de transactions record gérées par le réseau Lightning Network du Bitcoin.

Bitcoin

FMI - "Nous avons imprimé trop d'argent sans penser aux conséquences imprévues"

Hugh B. - 23 Apr 2022 - 13:00

Alors que le Bitcoin enflamme les débats sur de nombreux sujets, la crise [...]

Lire la suite >>

Mais peu importe, car il n’est nul besoin de connaître pour condamner. Un exercice de style où excellent ceux que le site Reuters présente comme « les principaux dirigeants financiers du monde. » Et dont on se demande s’ils s’y connaissent même en finance. Car de toute évidence, la situation actuelle ne plaide définitivement pas en leur faveur. Pourtant, et selon ces derniers, le problème à résoudre de toute urgence semble être une nouvelle fois ailleurs.

G7 – Une réglementation « rapide et complète »

Cette demande émane donc des 7 pays industrialisés à la tête de notre monde. C’est-à-dire le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni, les États-Unis et un strapontin réservé à l’Union européenne. Avec une lettre rédigée par les ministres des Finances et autres banquiers centraux à l’attention du Conseil de stabilité financière (FSB) basé en territoire Suisse. Et cela juste avant que n’intervienne le prochain sommet du G7, organisé du 26 au 28 juin en Allemagne. Car de toute évidence, le sujet de la réglementation des cryptomonnaies sera sur la table du château d’Elmau dans les Alpes bavaroises.

« À la lumière des récentes turbulences sur le marché des crypto-actifs, le G7 exhorte le FSB (Conseil de stabilité financière) à faire avancer le développement et la mise en œuvre rapides d’une réglementation cohérente et complète.« 

G7

Cela ne fait aucun doute, le secteur des cryptomonnaies va devoir faire face à des volontés de contrôles accrues de la part des instances de régulation au cours des prochaines années. Avec un projet MiCA déjà à l’œuvre sur le territoire européen. Et de nombreuses initiatives internationales pour tenter de trouver le placard dans lequel enfermer cette économie décentralisée. Mais dont les spécificités ne pourront pas s’accommoder d’une rapidité souvent synonyme d’iniquité et de simple répression aveugle.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche