Finance Décentralisée (DeFi)

Ce milliardaire des cryptos s’inquiète du succès de la Binance Smart Chain

08 Mar 2021 - 10:39

La place qu’occupe actuellement la Binance Smart Chain est à l’origine de nombreux débats et de nombreuses analyses. En premier lieu, car son modèle de développement repose entièrement sur un copié/collé de la DeFi. Mais cela sans offrir les avantages souvent sous-estimés de la décentralisation du réseau Ethereum. Et même si ce dernier n’est pas au top de sa forme à l’heure actuelle, cet aspect n’est pourtant pas à négliger. D’autant que de multiples alternatives – elles aussi décentralisées – existent et se mettent en place.

Il est indéniable que ce qu’a développé Binance avec sa Smart Chain est aussi impressionnant que fulgurant. Un succès qui a vu des projets sortir de terre comme aux heures les plus chaudes de l’explosion de la DeFi durant l’été de l’année dernière. Et une reproduction à l’identique de cette dernière à laquelle rien n’aura échappé. Preuve en est le scam Meerkat Finance qui inaugure les arnaques de grande ampleur avec un préjudice de plus de 31 millions de dollars. 

Un marché fortement (sur)vendu par le célèbre Changpeng Zhao (CZ) fondateur de la plateforme Binance. Cela à base de tweets pas toujours très amicaux vis-à-vis de ce qui est pourtant copié sans scrupule. Et dans une version commerciale qui finit par ressembler à de la vente forcée d’encyclopédies à des personnes âgées. Au point d’associer l’aspect « génial » de la décentralisation à sa BSC. Stop !


DeFi vs BSC -

Une publication qui pourrait sans problème être vendue sous la forme d’un jeton non fongible (NFT). Cela dans une version très Jack Dorsey de l’univers des plateformes centralisées (CEX). Mais avec une bonne tartine de mauvaise foi en plus. Car il faut être clair : la Binance Smart Chain ne fera jamais rien d’autre que de la Finance centralisée (CeFi).

Chanpeng Zhao vs Sam Bankman-Fried

Une actualité qui a fait réagir Sam Bankman Fried (SBF) durant le week-end. Ce dernier fondateur de la plateforme FTX et nouveau milliardaire de la cryptosphère. Le tout à propos de cette Binance Smart Chain qui selon lui « n’a pas réellement construit une nouvelle blockchain, mais n’a fait que copier (forked) Ethereum. » Et dont le développement pose la question de savoir ce que l’on souhaite pour l’avenir de cet écosystème de la DeFi.

« Je serais vraiment triste si la BSC devenait l’avenir de la technologie blockchain. Mais encore une fois, je ne pense pas que ce soit réellement son but. Elle n’a pas créé de produit totalement nouveau, ni un système destiné à une mise à l’échelle décentralisée. Elle propose juste un service bon marché vers lequel il est simple de migrer. » – Sam Bankman-Fried


SBF-FTX-Binance-Smart-Chain

Ce qui selon lui ferait de la Binance Smart Chain « l’une des plus grandes bases d’utilisateurs de cryptomonnaies » détenue par la plateforme Binance. Un réseau « 100 fois plus grand que l’ensemble de la DeFi réuni. » Le tout à destination des amateurs d’une centralisation présentée peut-être un peu trop vite comme plus sûre.

Cela sans l’aspect décentralisé qui est pourtant au centre même de cet univers. Et qui est loin d’être cette option que certains semblent pouvoir choisir ou ignorer. Il suffit de regarder du côté des problèmes judiciaires actuels de la société Ripple (XRP) pour le comprendre. Toute structure liée aux cryptomonnaies qui s’écarte un peu trop de cette base fondamentale s’expose à des conséquences. Et la mise en place même de cette version centralisée (CeFi) de la DeFi pose une question essentielle : à quelle sauce les régulateurs vont-ils la manger ?

Une décentralisation nécessaire

Ce qui amène Sam Bankman-Fried à poser la question des alternatives possibles. Mais également des conséquences que la Binance Smart Chain peut et pourrait avoir sur l’univers de la DeFi. Un point souligné par l’absence chronique d’investissement des utilisateurs de cet écosystème dans le cadre des procédures de gouvernance. Et qui est pourtant à la base de son développement et de son principe de fonctionnement.

« Puis CZ (…) a mis en avant ce qui est toujours vrai, mais pas souvent rendu explicite : à savoir que pour la plupart des utilisateurs, les blockchains ne sont pas plus importantes que les produits. » – Sam Bankman-Fried


SEC vs DeFi – Comment imposer une régulation sur un système décentralisé ?

Un autre aspect souvent ignoré qui met bien souvent dos à dos les investisseurs et les spéculateurs. Et qui est à l’origine de nouvelles exigences dans le cadre de certains airdrops récents : avoir participé à au moins un vote communautaire pour pouvoir en bénéficier.

« Il y a une tonne de choses qu’il serait génial de voir bâties sur une blockchain décentralisée viable à long terme et à grande échelle. Gouvernance et principaux instruments financiers, médias sociaux et bien plus encore... » – Sam Bankman-Fried

Une réalité qui est au centre de la blockchain Solana (SOL) soutenue, mais pas contrôlée par la plateforme FTX. Le tout développé selon un cahier des charges précis qui a pour ambition d’être autre chose qu’une simple copie d’Ethereum version low cost. Car même si c’est un point important, il y a d’autres enjeux que le fait d’avoir des frais moins élevés.

« Puis, il y a le Yield Farming »

Car le véritable changement qu’offre la Binance Smart Chain est peut-être une option plus favorable aux amateurs de Yield Farming. Cet univers parallèle et hautement spéculatif qui a fait exploser la DeFi avec l’apparition du liquidity mining. Et dont le but se résume la plupart du temps à déplacer des fonds en fonction des opportunités de rendement. Mais également de la prise en compte des frais de réseau que cette activité implique. Cela sans s’embarrasser du projet ou de l’écosystème concerné.

« Et puis il y a le yield farming. Peu importe ce que nous disons à leur sujet, ils n’ont jamais vraiment eu besoin d’être décentralisés, du moins si tout l’intérêt est le rendement. Vous pouvez baisser le rendement n’importe où. Et aucune personne qui utilise PancakeSwap n’est là pour la gouvernance. » – Sam Bankman-Fried


Guerre exchanges décentralisés vs centralisés

Un transfert de fonds qui est à l’origine de la colère de bon nombre d’acteurs de la DeFi. Mais une situation que Sam Bankman Fried considère comme moins problématique qu’il n’y paraît. Cela car « la BSC ne vole pas la gouvernance et ne vole pas les piliers d’un avenir décentralisé. Elle ne fait que voler le rendement. » Ce qui n’est au final qu’une nouvelle concurrence à laquelle le marché va devoir s’adapter. Et une bonne raison de continuer à « construire d’excellents produits qui peuvent surpasser les alternatives. »

Bilan et perspectives

Quoi qu’il en soit, il ne fait aucun doute que la Binance Smart Chain a résolument modifié le visage de l’écosystème de la DeFi et des cryptomonnaies dans son ensemble. Une sorte de point BCS qui – tout comme le Libra à son époque – va obliger les utilisateurs et les acteurs de cet univers à se positionner. Une situation saine au sein d’un marché en pleine explosion, mais qui doit néanmoins garder le cap.

« Parce que pour que la DeFi l’emporte, elle ne peut pas être décentralisée OU rapide OU bon marché OU sophistiquée OU innovante OU bien construite OU avoir une grande base d’utilisateurs. Il faut qu’elle soit tout cela à la fois. » – Sam Bankman Fried

Et ce sera le point final de cet article.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche