Analyse – Le Bitcoin (BTC) serait une « drogue de passerelle » vers les altcoins

 Analyse – Le Bitcoin (BTC) serait une « drogue de passerelle » vers les altcoins

Le Bitcoin (BTC) est actuellement au centre de toutes les attentions. Le halving a semble-t-il décidé un bon nombre d’acteurs institutionnels à franchir le pas. Il est vrai que cette échéance est historiquement le point de départ d’une hausse se son cours sur les mois suivants. Un engouement qui pourrait très clairement bénéficier aux altcoins, Ethereum (ETH) en tête. Car quand on goûte à la crypto, difficile de s’en remettre !

Le point de départ de cette ruée institutionnelle sur le Bitcoin a débuté lors de la chute de son cours, deux jours avant le halving. Un indice laissant penser que l’histoire semble se répéter sur le sujet. Donnée qui, si elle se vérifie, laisse entrevoir une hausse progressive mais soutenue du prix du Bitcoin pour la fin de cette année, selon les estimations les plus sérieuses.

Une réalité qui pourrait bénéficier à l’univers des altcoins, même si la dominance du Bitcoin montre des signes de hausse, à 67,40% ce matin. Et cela pour la simple raison que le Bitcoin reste la principale porte d’entrée du monde merveilleux des cryptomonnaies. Ne serait-il pas simplement l’arbre qui cache la forêt. 

Bitcoin un roi qui ouvre des portes

Selon une récente étude publiée par Coinbase, il semble que le Bitcoin ait une fonction bien particulière au sein de la cryptosphère. Un rôle définit ici comme celui d’entonnoir permettant de capter un maximum de nouveaux investisseurs pour les amener à découvrir le reste de la scène crypto et des altcoins. Un mouvement que pourraient suivre les investisseurs institutionnels, une fois leurs marques prises dans le monde très volatile du BTC. 

« Le Bitcoin est roi et devrait rester roi pendant longtemps. Mais cela ouvre également la voie à la floraison de mille fleurs. » – Around the block #6, Coinbase

Et le chiffre avancé montre que les 3/4 des clients Coinbase achètent autre chose que du Bitcoin, même si ce dernier est leur premier choix pour plus de la moitié d’entre eux. Seuls 24% de ces investisseurs conservent leurs positions en Bitcoin à terme.

Le Bitcoin comme passerelle vers les altcoins

« Les données le confirment. Parmi les clients avec au moins 5 achats, 60% commencent avec Bitcoin mais seulement 24% s’en tiennent exclusivement à Bitcoin. Au total, plus de 75% achètent éventuellement d’autres actifs. » – Around the block #6, Coinbase

Une dominance positive

Le rapport pointe du doigt un fait intéressant qui va dans le sens des altcoins. Il indique qu’un mouvement existe entre le Bitcoin et le reste des cryptomonnaies. Une information qui laisse apparaître que lorsque le Bitcoin enregistre une période de hausse, les acheteurs euphoriques ont une forte tendance à se diversifier. Effet qui s’observe dans le sens inverse, en cas de baisse des marchés. Cela va dans le sens de la logique de dominance du Bitcoin, mais pas si simplement que ça.

« Cependant, nous examinons uniquement la dominance de la capitalisation boursière, la façon dont le marché dans son ensemble valorise ces actifs. Une mesure alternative serait la façon dont les clients Coinbase négocient ces actifs. » – Around the block #6, Coinbase

Et dans ce cas, la dominance du Bitcoin se révèle bien moins évidente et bien plus volatile. Ce qui laisse entrevoir de beaux jours aux altcoins, même dans le cas d’une dominance du BTC que beaucoup on tendance à présenter un peut trop simplement comme la capitulation du reste de la scène crypto

Une tendance que le rapport de Coinbase note comme étant apparue en 2017. Une réalité qui s’est clairement confirmée fin 2019 avec les hausses vertigineuses de Tezos, Chainlink et BAT en tête de peloton. Le rapport note également un mouvement similaire début 2020, avec cette fois Ethereum et de nouveau Tezos et Chainlink. Deux acteurs incontournables qui viennent d’annoncer officiellement un partenariat qui a tout pour être prometteur

Ethereum (ETH) est également dans les starting-blocs à la suite du halving du Bitcoin pour occuper le devant de la scène avec la mise en place de la version Ethereum 2.0 annoncée pour cette année. Un passage qui pourrait enclencher une hausse record de son cours

Le Bitcoin comme « drogue passerelle »

L’analyste Nick Colas est plus direct. Il voit dans le Bitcoin (BTC) bien plus que le « champ de mille fleurs » aux accents hippies évoqué dans le rapport de Coinbase. Il a en tout cas une imagination plus fertile pour trouver des métaphores qui marquent l’esprit. 

« Je pense que le bitcoin est une sorte de drogue de passerelle. » – Nick Colas

Dans une récente interview sur la chaîne CNBC, cet analyste pionnier dans l’intégration du Bitcoin au sein de Wall Street a ainsi qualifié la reine des cryptomonnaies de « drogue de passerelle. » Une image directement tirée du monde de la drogue et de cette idée reçue qui présente certaines substances comme des passerelles vers d’autres produits. Cela impliquant que le BTC est bien plus un accélérateur de l’adoption des altcoins qu’un frein à leur développement en raison de sa trop forte présence. 

« Les gens ont vu les cryptomonnaies augmenter de 100% en quelques semaines. Et ils pensent que les actions pourraient faire la même chose. Mais c’est très différent. (…) Les actions doivent avoir un principe commercial sous-jacent aujourd’hui. Les cryptos vont nous donner beaucoup plus en termes de confirmation de tendance. Donc, ce n’est pas du tout la même chose. » – Nick Colas

Ce dernier affirme détenir en cryptomonnaies, « tout ce que Coinbase permet de posséder actuellement. »

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,139